Quelques jours avant le vote, certains électeurs toulousains ont reçu à leur domicile un courrier signé du candidat Jean-Luc Moudenc. Banal courrier de campagne reprenant les grandes lignes du programme du maire sortant ? Datée du 6 mars, la missive vise en fait spécifiquement l’électorat le plus âgé.

Ainsi, comme il l'a développé par ailleurs, le candidat Les Républicains promet d’installer « des parcours de remise en forme » et de tester « la mise en place de cours gratuits d’activité physique » dans les parcs de la ville. Il annonce vouloir « que chaque quartier bénéficie d’une maison de santé » pour permettre à tous d’accéder aux soins et souhaite « créer une mutuelle communale » pour les Toulousains manquant de moyens. Le maire-candidat promet aussi de créer « quatre restaurants seniors solidaires supplémentaires et un réseau ‘seniors vigilants’ pour proposer aux jeunes retraités actifs de veiller des aînés fragiles ». Généreux envers les aînés, Jean-Luc Moudenc s’engage également « à proposer à chaque Toulousain, à partir de sa 75e année, un diagnostic gratuit de son domicile par un spécialiste » pour adapter le logement aux contraintes de l’âge. À ces usagers assidus des transports en commun, il promet « plus de places, même en heure de pointe ».

Dans un autre registre, la tête de liste Aimer Toulouse n’hésite pas à jouer sur les peurs de ses électeurs. D’abord en agitant le thème de l’insécurité car « aucun Toulousain ne doit sortir de chez lui la peur au ventre ». Puis en appelant à « faire barrage à l . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois


Avatar de Gael Cerez  et  Armelle Parion
Nourrit sa curiosité en tant que journaliste depuis l'an deux mille quatorze. S'intéresse aux innombrables facettes de notre société. Petite prédominance pour l'économie, l'histoire, la géopolitique, les sciences... entre autres choses.