Jacqueline, blessée par un CRS lors d’une manifestation contre les violences sexistes

En novembre, à Toulouse, Jacqueline Gesta, 71 ans, a eu les deux poignets brisés après avoir été jetée au sol sans raison par un CRS. À la veille de la journée internationale des droits des femmes, révélation sur une histoire de violence policière.

JACQUELINE GESTA-3
Jacqueline Gesta, 71, victime de violence policière, place du Capitole, à Toulouse. / Crédit photo Frédéric Scheiber

Une femme brutalisée par un policier dans le cadre d'une manifestation contre les violences sexistes et sexuelles ? La situation est tellement caricaturale qu'un scénariste hésiterait probablement à l'intégrer dans une trame.

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

A l’occasion de la journée de la presse indépendante, profitez de ce week-end portes ouvertes pour lire cet article et tous les autres :

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 8 minutes

Par Emmanuel Riondé