Le président du club des Portugais de Toulouse soupçonné de détournement de fonds

La justice soupçonne l’avocat toulousain Victor Lima d’avoir détourné à son profit le produit de la vente du siège social de l'association des Portugais de Toulouse, qu’il préside depuis 2014.

Ancien siège des portugais de Toulouse
Situé avenue de la Garonnette, l’ancien siège du club des Portugais de Toulouse est occupé aujourd’hui par une société d’assurances. / Photo : Gael Cérez

Le 10 février dernier, au lendemain d’une perquisition dans ses bureaux, l’avocat toulousain Victor Lima a été mis en examen pour « abus de confiance », « blanchiment d’argent » et pour « faux et usage de faux », en tant que président de l’association du club des Portugais de Toulouse.

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Eric Dourel