Excès de vitesse à Toulouse : la pédagogie a ses limites

Les données 2022 des radars pédagogiques toulousains montrent une légère baisse des dépassements de la vitesse autorisée dans la commune par rapport à 2021. Mais les excès de vitesse de plus de 20 km/h sont en hausse. De quoi s'interroger sur l'utilité de ces équipements.

2023-septembre-radar-2022-Dorian-cabrol-Toulouse
Les excès de vitesse ont diminué avenue Georges Pompidou, mais la situation est contrastée à l'échelle de la commune. / Crédit photo Dorian Cabrol

Moins de trafic routier, moins d’excès de vitesse, mais plus de grands dépassements des limites autorisées, voilà le résumé de la situation à Toulouse en 2022.

Comparée à 2021, la situation est un peu meilleure. Si la vitesse moyenne (36,4 km/h) est en très légère augmentation (35,9 km/h en 2021), le trafic routier a diminué. D’après les relevés 2022 consultés par Mediacités, 102 millions de véhicules sont passés devant les 41 radars pédagogiques de la commune. Il y en avait eu 105 millions l’année précédente.

Dans cette masse, 26,9 millions d’automobiles ont circulé en excès de vitesse. C’est un peu moins qu’en 2021 (29,8 millions). À l’échelle de la commune, le taux d’infraction s’établit à 26,22 %. Un chiffre en baisse de 7,84 % par rapport à 2021.

La diminution n’est pas uniforme. Si la tendance est à la baisse sur les trois quarts des points surveillés, certains radars se détachent nettement. Le dispositif installé rue Georges Pompidou, à Jolimont, est passé d’un taux d’infraction de 35,19 % en 2021, à 23,31 % en 2022. Sur cet axe en descente, les travaux autour du boulevard Marengo au bout de l’artère ont pu contribuer à baisser la vitesse.

L’explication la plus vraisemblable est cependant à aller chercher une cinquantaine de mètres plus haut dans la rue. Là, un …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Favorite

Par Dorian Cabrol et Leopold Salzenstein