« En densifiant nos villes, sommes-nous en train de sacrifier nos derniers espaces de nature ? »

Spécialiste de la biodiversité en ville, Thomas Boutreux, doctorant de l’École urbaine de Lyon, est le coauteur d’une carte inédite qui recense au mètre carré près la végétation de la métropole lyonnaise. Pour Mediacités, il en tire les enseignements et décrypte notre façon de partager l’espace avec les autres espèces du vivant.

IMG_1969
La rue Garibaldi, dans le 3e arrondissement de Lyon. Photo : N.Barriquand/Mediacités.

Du gris, pour les voiries, du rouge, pour le bâti, et, de-ci  de-là, des tâches de vert. Au mètre carré près, Thomas Boutreux et Arnaud Bellec, respectivement écologue et géographe, ont cartographié la végétation du Grand Lyon. Le résultat, consultable en ligne [voir également un aperçu ci-dessous], offre une image de l’agglomération inédite par sa précision. La carte distingue ainsi les zones enherbées des buissons ou des arbres. Une image précieuse aussi : les confinements et le changement climatique ont exacerbé le besoin de nature en ville. « La végétalisation » est devenue un mantra dans les discours des élus locaux.                   

Cette carte se révèle enfin surprenante - loin de son

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 9 minutes

Par Nicolas Barriquand