Un an après l’abandon de Notre‐Dame‐des‐Landes, l’analyse d’un fiasco

Douze mois jour pour jour après que le gouvernement a renoncé au projet de nouvel aéroport près de Nantes, Maurice Baslé, professeur d'économie à l'université de Rennes 1, revient sur la manière dont les pouvoirs publics ont mené le débat. Et sur les leçons qu’ils doivent tirer de leur échec.

Notre dame des Landes : la ZAD
Manifestation contre la construction de Notre-Dame-des-Landes en 2012 / Photo : Creative Commons - Flickr - Non à NDDL

Le sujet a mis le bocage de Notre‐Dame‐des‐Landes sous le feu des projecteurs pendant près de 10 ans. Stoppé net il y a un an par le gouvernement d’Edouard Philippe, il continue néanmoins de faire débat, tant sur l’avenir des terres de la ZAD que sur le réaménagement de l’actuel aéroport de Nantes‐Atlantique. Mais il cache aussi un vrai fiasco politique, où pendant 40 ans, élus locaux et haut‐fonctionnaires ont défendu becs et ongles leur projet d’aéroport sans jamais oser remettre les choses à plat. Il y a pourtant des leçons à tirer de cet échec et certains chercheurs travaillent déjà sur la question. Parmi eux, Maurice Baslé, professeur d’économie à l’Université de Rennes 1 et spécialiste de l’évaluation des politiques publiques. 

Mediacités : Lors d’un colloque organisé à Nantes, vous êtes intervenu sur le thème : Evaluation publique d’un grand projet d’intérêt supra‐régional, et si c’était à refaire ? Y aura‐t‐il, selon vous, un avant et un après Notre‐Dame‐des‐Landes dans le portage politique des grands projets d’aménagement ?

Maurice Baslé : Pour le moment, je n’ai pas l’impression qu …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Favorite

Propos recueillis par Isabelle Jarjaille