De plus en plus nombreux, les françs-maçons seraient paradoxalement de moins en moins puissants, estime le journaliste Jacques Molénat, qui publie un livre sur les "frères" du Midi. La grande hétérogénéité des profils et la baisse du niveau du débat intellectuel laisseraient davantage la place aux membres qui utilisent le réseau à seule fin fin de faire des affaires . . .

Lisez cet article et découvrez les bienfaits d’un média indépendant dans votre ville.

1€ le premier mois

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement