«Sur des terres chrétiennes comme les Pays de la Loire, le Rassemblement National a préféré une tête de liste "Nouvelle droite" plutôt qu’un catho-tradi. C’est bien la preuve que l’électorat catho n’intéresse absolument plus le RN ! » Voilà comment un proche des mouvements d’extrême-droite analyse la désignation d’Hervé Juvin comme tête de liste du Rassemblement National pour l’élection régionale en Pays de la Loire. Signe, selon lui, d’un changement de stratégie du parti de Marine Le Pen.

Lors du dernier scrutin, en 2015, c’est le très catholique Pascal Gannat qui avait mené la campagne pour le Front National. Avec un certain succès : 21,5 % des voix au premier tour et 13 élus au final. Mais s'il avait ensuite pris les commandes du groupe à la Région, le divorce avec le parti avait vite été prononcé. En juillet 2017, Pascal Gannat était poussé à la démission de son poste de Président du groupe FN au Conseil Régional des Pays de la Loire au profit du guérandais, Jean Goychman.

Officiellement, il s'agissait d'une démission « pour raisons personnelles ». Dans les couloirs du siège national du RN, on reprochait surtout à l’ancien directeur de cabinet de Jean-Marie Le Pen sa proximité avec... Marion Maréchal-Le Pen. Sa dette de 7 000 euros au parti, restée impayée après les élections législatives, avait fini d’écarter ce représentant de la vieille garde. En 2019, celui-ci préfère alors créer son propre groupe à la Région « Alliance pour les Pays de la Loire, traditions et libertés » en ralliant à sa cause six autres conseillers régionaux RN, doublant ainsi d’une courte tête le groupe RN (6 élus).
Les divisions du RN régional
Son groupe régional ainsi disloqué, le RN n’avait plus d’autre choix que de confier la tête de liste pour ces élections régionales 2021 à un parachut . . .

Lisez cet article et découvrez les bienfaits d’un média indépendant dans votre ville.

1€ le premier mois

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement

Avatar de Antony Torzec
Diplômé du CFPJ (après une Licence de Communication), j'ai débuté ma carrière dans le groupe Europe 1 (Europe 2, Europe 1), avant d'occuper un poste de journaliste au sein de la rédaction de Radio Fidélité à Nantes. Après une année passée à la rédaction française de Radio Vatican à Rome, j'ai fait un retour à Radio Fidélité en tant que rédacteur en chef jusqu'en avril 2017. J'ai réalisé quelques piges également pour Télénantes, France 3, France Bleu et La Croix. Depuis septembre 2017, je collabore avec Médiacités Nantes et les radios RCF des Pays de la Loire (RCF Anjou, Vendée et Sarthe).