Régionales en Occitanie : ce colistier de Delga qui roulait pour Moudenc

photo_non_censuree
Présent sur la liste de Carole Delga pour les régionales, Mohamed Hamami (tout à droite sur la photo) a fait campagne pour Jean-Luc Moudenc lors du second tour des élections à Toulouse. / capture écran Facebook

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Dorian Cabrol

Présent sur la liste de Carole Delga pour les régionales, et ex-colistier de Nadia Pellefigue lors des municipales 2020, Mohamed Hamami a fait campagne pour Jean-Luc Moudenc lors du second tour des élections à Toulouse.

Dans le jargon footballistique, cela s’appelle jouer sur tous les tableaux, coupes et championnat. Mohamed Hamami, président du Football Club Bagatelle, à Toulouse, applique avec succès ce principe du ballon rond au monde de la politique. Il pointe en 14e position sur la liste haut-garonnaise de Carole Delga, la présidente sortante du conseil régional. Rien de plus normal pour cet agent d’accueil du conseil départemental de Haute-Garonne qui figurait l’an dernier à la 31e place sur la liste de la socialiste Nadia Pellefigue, candidate aux municipales à Toulouse.

Le problème est que Mohamed Hamami s’est permis un petit crochet par la droite durant l'entre les deux scrutins des municipales. Le militant a en effet soutenu officieusement la campagne de Jean-Luc Moudenc, le maire Les Républicains de Toulouse. Il a participé par exemple à une visite de Jean-Luc Moudenc au club de boxe le Boxoum, à Papus. Mise en ligne le 24 juin sur le compte Facebook officiel de Jean-Luc Moudenc, la photo de famille a été opportunément rognée pour que Mohammed Hamami n'y apparaisse pas.

La version non censurée du cliché le montre pourtant, en tee-shirt bleu, juste à côté de l'adjoint au maire Djillali Lahiani et à quelques mètres de Jean-Luc Moudenc, Laurence Arribagé et Bertrand Serp. La militante pro-abstentionniste

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment