Face à la détresse des mineurs isolés de Lille Sud, l’inaction coupable des pouvoirs publics

Soixante-quinze jeunes migrants vivent dans des conditions délétères dans le camp de Lille Sud. Ni majeurs, ni reconnus comme mineurs par l’État, ils ne sont pas pris en charge par l’aide sociale à l’enfance. Une solution provisoire se dessine toutefois grâce à l'association Utopia 56 et aux paroisses de la métropole.

Camp mineur isolé Lille sud
A Lille-Sud, quelque soixante-quinze mineurs non-accompagnés vivent les uns sur les autres dans un. camp situé en contrebas du Centre Social et Culturel Lazare Garreau, face au Grand Sud. Photo : Léa Fournier

Sous une immense bâche bleue parsemée de trous, une quarantaine de toiles de tentes s’amoncèlent. Par chance, il ne pleut pas ce mercredi de la fin du mois de novembre. Lors de la tempête, quelques semaines auparavant, la bâche avait été arrachée par le vent. Pour circuler en évitant la boue, des palettes de bois ont été installées au milieu des habitations de fortune.

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Favorite

Par Léa Fournier