Et vous, à quel âge partirez-vous à la retraite ?

Mediacités est allé demander aux manifestants du 19 janvier ce que la réforme du gouvernement allait changer pour eux. Si les plus âgés savent à quoi s'attendre, les plus jeunes ont plus de mal à se projeter précisément.

2023-janvier-19-manifestation-retraite-cortège-Toulouse
Plus de 50 000 personnes ont défilé dans les rues de Toulouse lors de la première manifestation contre la réforme des retraites, le 19 janvier 2023. / Crédit photo Clara Denis

Cela faisait longtemps que les Toulousains ne s’étaient pas mobilisés en aussi grand nombre. Jeudi 19 décembre, plus de 50 000 manifestants ont arpenté les boulevards de la Ville rose, malgré le froid et la grisaille, pour protester contre la réforme des retraites portée par le gouvernement.

Parmi eux, Corinne, une ingénieure de 57 ans, dont 30 passés chez Airbus, est bien au fait de l'impact négatif de la réforme en ce qui la concerne. Au lieu de 64 ans actuellement, elle assure qu'elle ne pourra bénéficier d’une retraite à taux plein qu’à 70 ans. La réforme prévoit cependant un âge minimum de 67 ans pour partir à taux plein. Quoi qu'il en soit, la quinquagénaire campe sur ses positions. « Je refuse de travailler jusqu’à cet âge », s’exclame-t-elle, impatiente de voir le volumineux cortège toulousain s’élancer.   

Franck, 53 ans, a lui aussi les idées claires. Chef de projet fonctionnel dans une mission locale, il ne pourra partir en retraite à taux plein qu’à 67 ans. « Dans quel état serai-je à 60 ans ?, s’interroge-t-il, tout en affirmant qu’il se mobilise d’abord « pour les plus jeunes ».
Des jeunes dans le flou

Les jeunes, justement, semblent bien moins au fait des effets concrets de la réforme sur leur avenir. Le long du boulevard de Strasbourg, Alexandre, 21 ans, manifeste avec un groupe d’amis à proximité du cortège de la CGT. Opposé à la réforme, il n'a aucune idée de l'âge de son départ à la retraite, si celle-ci était adoptée. Pour y en savoir plus, Mediacités lui . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Clara Denis