Municipales 2020 : En Marche désigne ses candidats à Nantes, Saint-Herblain, Coüeron, Vertou
Et les heureux élus sont... Mercredi 18 septembre dans la soirée, La République en marche a investi 46 nouvelles têtes de liste en vue des élections municipales. Parmi ces nominations, cinq concernent la région Pays-de-la-Loire et, plus précisément, l'agglomération nantaise.

  • Nantes : Pas de surprise dans la Cité des Ducs. Dernière candidate en lice, après les abandons de Sophie Errante et du duo Hervé Grélard - Emmanuelle Bouchaud, la députée Valérie Oppelt a logiquement été choisie par la Commission nationale d'investiture du parti présidentiel. Inconnue des Nantais il y a encore trois ans, cette marcheuse de la première heure fait donc son entrée dans une bataille 100 % féminine, pour l'instant. Outre la maire sortante, Johanna Rolland, elle croisera ainsi le fer avec Laurence Garnier (LR) et Julie Laernoes (EELV). 
  • Saint-Herblain : Dans la deuxième ville du département (47 000 habitants), c'est le dernier entré dans la course qui l'emporte. Après avoir un temps soutenu la candidature de la député Anne-France Brunet, Mathieu Annereau décidait finalement, le 12 septembre dernier, de briguer à son tour l'investiture. Et c'est finalement lui qui l'emporte, coiffant au poteau donc celle dont il est suppléant à l'Assemblée mais aussi Camille Jaffrelot et Jordan Allory. L'actuel conseiller municipal d'opposition et candidat malheureux aux dernières municipales devra désormais rassembler les forces marcheuses divisées s'il veut l'emporter face au maire (PS) sortant, Bertrand Affilé.
  • Coüeron : Ancien chef de file de la liste de droite battue à Coüeron en 2014, François Fedini repart donc pour un tour. Sous l'étiquette En Marche, cette fois-ci. Il devrait affronter la socialiste Carole Grelaud, installée dans le . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h