Municipales 2020 : à Nantes, Rassemblement National cherche candidat désespérément

« Le Rassemblement national a trouvé son candidat pour Nantes » titrait il y a un mois Presse-Océan. Pas si sûr… D’après les informations de Mediacités, si Benoist Rouaud, ancien officier militaire de 38 ans reconverti dans le conseil en sécurité, était effectivement pressenti pour prendre la tête de liste, la Commission Nationale d’Investiture (CNI) du mouvement présidé par Marine Le Pen ne l’entend pas de cette oreille. Depuis octobre, le nom du candidat a été présenté trois fois à la CNI. Et a été blackboulé… trois fois. « Pas assez connu des instances nationales », nous confie un membre de cette commission.

Le problème, c’est que, pour le moment, la fédération RN du département n’a pas de plan B. Or la prochaine CNI se tiendra le 16 décembre. Si aucun autre candidat n’est trouvé d’ici là, la déléguée départementale, Eléonore Revel, devrait s’y coller… Sans grande motivation : « On ne partira pas sur un programme de gouvernement, avoue-t-elle. On sait très bien qu’on ne prendra pas la mairie de Nantes. L’objectif sera d’obtenir au moins trois élus pour pousser nos thèmes forts tels que l’insécurité. »

Avant cela, il faudra trouver 69 noms à inscrire sur la liste. Ce dont doute Christian Bouchet, la tête de liste Front national à Nantes en 2014, toujours adhérent au Mouvement national mais écarté des instances départementales. « Je ne suis pas certain qu’ils arrivent à monter une liste complète. Nous avons perdu beaucoup de militants, notamment dans les milieux populaires. Le temps est compté. » En 2014, le Front national était arrivé en quatrième position au premier tour avec 8,14% des voix. Un score qui ne lui avait pas permis d’obtenir des élus au conseil municipal. Pour espérer en disposer cette fois-ci dans la sixième ville de France, il lui faudra dépasser les 10 % (pour rappel, lors des élections européennes de mai 2019, la liste RN n’a obtenu que 8,64 % des voix à Nantes). Et avant tout déposer une liste... A.T.

 

Municipales 2020 : les leçons de l'ex-patron du RAID à Valérie Oppelt et aux candidats LREM en Loire-Atlantique

A la grande école de la vie politique, les candidats En Marche aux élections municipales font partie des « première année ». Des débutants, souvent inconnus, pour qui le bachotage est de rigueur. Dernier cours magistral en date : la sécurité, avec comme professeur principal Jean-Michel Fauvergue. Le CV de l . . .

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !