Gilles Bertin, le braqueur revenant

Musicien, anar, punk, puis braqueur en 1989 d'un dépôt de la Brink's à Toulouse, et en cavale pendant presque 30 ans. Les milles vies de Gilles Bertin sont racontées dans un livre auto-biographique (Trente ans de cavale, ma vie de punk, Editions Robert Laffont) , écrit avec le regretté Manu Escarnot, le correspondant régional de Libération récemment décédé. Après s'être caché de longues années en Espagne, Gilles Bertin a finalement décidé de se rendre à la Justice, voulant « payer ses dettes », raconte le journal Le Monde.

Il vous reste 60% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !