L’incinérateur de Toulouse est le plus gros pollueur de France

Selon Le Monde, l'incinérateur du Mirail est le champion de France de la pollution aux oxydes d'azote. Par ailleurs, le volume de déchets ménagers n'a diminué que de 2 % en 2020 au lieu de la réduction de 10 % prévue par la loi. Dans le même temps, Véolia qui gère le site en DSP, affiche une profitabilité anormalement élevée.

incinérateur toulouse
En novembre 2021, un incident sur l’incinérateur de Toulouse a causé des baisses de chauffage dans des logements de la commune. / Crédit photo Google Earth

Selon un article du Monde, rapportant un travail de compilation de l'association Zero Waste Toulouse, l'incinérateur d'ordures ménagères de Toulouse a rejeté 322 tonnes d'oxydes d'azote dans l'atmosphère en 2020. C'est plus du double de celui de Calce, dans les Pyrénées-Orientales, qui est pourtant le deuxième plus gros émetteur de France (156 tonnes émises). Entre 2015 et 2020, les rejets de l'usine ont bondi de 60 % alors que sa capacité d'incinération est restée stable, note Le Monde.

En 2021, l'incinérateur a dépassé la valeur limite règlementaire de concentration (200 mg/Nm3) six mois de l'année, en mars, avril, juillet, septembre, octobre et novembre. En mars, une pointe à 251 mg/Nm3 a été atteinte. Une exception en France car les dix plus gros incinérateurs français affichent des concentrations moyennes annuelles sous la barre des 80 mg/Nm3, relate encore Le Monde.

Du fait de sa vétusté et de son obsolescence, l'usine toulousaine n'aura pas à se conformer à cette norme européenne mise en place en 2019 et applicable en 2023. Un seuil de 150 mg/Nm3 lui a été accordé. Son avenir se décline en trois options : rénovation, reconstruction et maintien en l'état. « Les deux premiers scénarios aboutiraient à une mise en service en 2032 (pour un coût estimé entre 259 et 286 millions d’euros pour la premi . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Gael Cérez