Métropole lilloise : des chercheurs découvrent une forêt oubliée

Le collectif Likoto cartographie des espaces délaissés de la métropole. Ces réservoirs de biodiversité pourraient devenir essentiels à l’heure du réchauffement climatique.

2022-05-changementclimatique-Likoto
Denis Delbaere, enseignant-chercheur à l’école d’architecture et de paysage de Lille, est à l’origine du projet Likoto. Photo : Sylvain Marcelli

C’est une grande forêt au cœur de la métropole lilloise. Pour la longer entièrement, il faudrait marcher près de deux semaines, à raison de dix heures par jour, et parcourir 1 300 kilomètres. Les arbres qui s’y développent depuis une cinquantaine d’années constituent un continuum végétal très dense et une formidable réserve de biodiversité. Mais cette forêt, tout le monde passe à côté sans la voir vraiment. « Elle s’est constituée le long des grandes infrastructures de transport, au bord des autoroutes, de la ligne TGV, du canal à grand gabarit, sur les accotements, les talus, les espaces en friche », détaille le paysagiste Denis Delbaere.

Cet enseignant-chercheur a commencé à cartographier les espaces délaissés de la métropole en 2011, grâce à un financement du ministère de l'Écologie. Il a embarqué dans l’histoire des paysagistes, botanistes, artistes, géographes, urbanistes et écologues. Réunis au sein du collectif Likoto (Lille-Kortrijk-Tournai), ces chercheurs organisent régulièrement des “randonnées scientifiques” qui durent plusieurs jours.

Ils veulent maintenant prouver qu’il est possible de tirer parti de cette « trame verte spontanée » nichée dans les interstices urbains. Le collectif va ainsi exploiter cinq sites pilotes d’ici 2024 : un à Tournai, deux à Lambersart (près des lotissements de la Cessoie et des Conquérants), un à Roubaix et le dernier à Lys-lez-Lannoy, près du giratoire de la M700, la voie rapide qui contourne l’est de la métropole.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Sylvain Marcelli