Ce qu’il s’est passé
Il est 13 heures ce mercredi 16 février et, devant le tribunal administratif de Lille, on entend à peine les prises de paroles des associations Entrelianes, ASPI (Association pour la suppression des pollutions industrielles), Ecoloos et Nord Nature Environnement. Cela n’empêche pas la trentaine de personnes réunies de tendre l’oreille pour capter quelques bribes, couvertes par le bruit des marteaux piqueurs et par le sifflement du vent.

Ces quatre associations de défense de l’environnement ont battu le rappel une heure avant le début de l’audience qui doit examiner leur nouveau recours en justice. Elles accusent la Métropole européenne de Lille (MEL) et la préfecture du Nord d’avoir sous-évalué l’impact de la Lino sud sur l’environnement et sur les ressources en eau et s’opposent de ce fait au début des travaux.

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois