Hôtel de Ville de Villeneuve d'Ascq. Capture d'écran Google Maps

A Villeneuve d’Ascq, les macronistes devront faire sans leur référente départementale

« Je ne m’investirai pas dans la campagne de Florence Bariseau. » Encore sous le coup de la déception de ne pas avoir été investie candidate à Villeneuve d’Ascq par LREM (alors qu’elle en est la référente au niveau départemental !), Delphine Garnier se met en retrait de la campagne villeneuvoise. Pas question pour autant de lâcher ses responsabilités dans le Nord. « Je vais voir d’ici la fin du mois où je peux m’investir le plus », déclare l’entrepreneure de 51 ans, proche de Christophe Itier, qui réfute toutefois l’idée de nouvelle candidature dans une autre ville.

Comment explique-t-elle la décision de la Commission d’investiture de LREM de soutenir Florence Bariseau ? « Un choix politique », juge laconique Delphine Garnier. Candidate UMP en 2008 et 2014 contre Gérard Caudron, Florence Bariseau est en effet beaucoup plus connue à Villeneuve d’Ascq que Delphine Garnier qui n’a emménagé dans la ville… qu’en septembre 2019. « Notoriété… mais aussi crédibilité », veut croire Florence Bariseau, vice-présidente du Conseil régional qui assure qu’elle n’a rien demandé à LREM. Agé de 47 ans, celle qui est aussi directrice de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) dans le Nord a bien fait comprendre aux membres de la Commission d’investiture qu’elle irait au bout de sa candidature… avec ou sans le soutien du parti présidentiel. De quoi faire réfléchir les caciques macronistes.

Notoriété, unicité de la candidature. Un troisième facteur, moins évident, explique le choix de LREM de soutenir Florence Bariseau. Il est à aller chercher du côté du troisième candidat à l’investiture : Dominique Guérin. Lors de . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h


Précédemment dans l'Oeil

Seclin : une fin de campagne sous tension

Arrivé en tête au 1er tour des municipales, François-Xavier Cadart a porté plainte contre X pour « manœuvre frauduleuse tendant à l’exercice d’un vote par procuration ». Le maire sortant Bernard Debreu veut porter plainte pour « dénonciation calomnieuse ».

Kiabi met la construction de son nouveau siège sur pause

Les travaux du futur quartier général de la marque de prêt à porter des Mulliez devaient commencer au printemps. Ils sont gelés le temps de réexaminer les besoins à la lumière de la crise du coronavirus.