Thierry Pauchet, chef de file de l'opposition de droite au Conseil municipal de Lille, et la maire, Martine Aubry, lors de la braderie 2019. Photo : Twitter @ThierryPauchet

Lille : pourquoi l’opposition municipale de droite pourrait rallier Martine Aubry

Au conseil municipal, ils sont cinq à incarner l’opposition de droite à Martine Aubry : Isabelle Mahieu, Jean-René Lecerf, François Kinget, David Hugoo et Thierry Pauchet. Pour le moment, tous soutiennent la candidature de leur chef de file Thierry Pauchet. Pour le moment… Car certains se tâtent : ne serait-il pas temps de rallier Martine Aubry ?

En coulisse, la députée LREM Valérie Petit s’active pour rendre possible une telle union. Une manière pour la Lilloise de 43 ans de venger l’affront d’avoir été backboulée de l’investiture LREM au profit de sa rivale Violette Spillebout. Tout en essayant de grapiller au passage une place de conseillère municipale, elle qui confiait il y a quelques jours à un proche « vouloir être élue dans sa ville ». Le soutien avant le premier tour de la droite modérée à la candidature Aubry est-il vraiment une idée saugrenue ? Pas tant que ça pour les principaux intéressés. On vous explique pourquoi.

1. Parce que leur candidat ne décolle pas

Selon le sondage du 13 décembre 2019 , la liste « les Lillois sont formidables » de Thierry Pauchet rassemblerait 4 % des voix. En dessous du seuil fatidique des 5 % qui permet d’être remboursé de ses frais de campagne et de fusionner avec une autre liste entre les deux tours. « Nous avons été très déçus par ce score… mais on continue ! » ,assure Thierry Pauchet qui promet des renforts de poids susceptibles de faire décoller sa candidature. Se rallier à Martine Aubry ? « Sans aucune hésitation, si à l’issue . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h


Précédemment dans l'Oeil

Seclin : une fin de campagne sous tension

Arrivé en tête au 1er tour des municipales, François-Xavier Cadart a porté plainte contre X pour « manœuvre frauduleuse tendant à l’exercice d’un vote par procuration ». Le maire sortant Bernard Debreu veut porter plainte pour « dénonciation calomnieuse ».

Kiabi met la construction de son nouveau siège sur pause

Les travaux du futur quartier général de la marque de prêt à porter des Mulliez devaient commencer au printemps. Ils sont gelés le temps de réexaminer les besoins à la lumière de la crise du coronavirus.