La Maison de la photographie de Lille-Fives ne fêtera pas son 24ème anniversaire. PHOTO : Creative Commons/ Olivier Duquesne

La Maison de la Photo de Fives ferme définitivement ses portes

Privée de subventions par la mairie de Lille, plombée par la crise sanitaire, concurrencée par le nouvel Institut régional pour la photo, la structure fivoise jette l’éponge. Son directeur Olivier Spillebout annonce une ultime exposition.

« Après presque 24 ans d’existence, la Maison de la photographie se voit contrainte de fermer définitivement, malgré le travail accompli au service de la photographie et de la culture sur notre territoire. Depuis deux ans, la structure a réussi à survivre, mais les règlements de compte politiques, suivis de la crise sanitaire, ont définitivement eu raison de ses efforts et pris le dessus sur les enjeux artistiques qu’elle portait », déplore aujourd’hui le directeur de la structure fivoise, Olivier Spillebout.

Depuis la suspension d’une subvention annuelle de 130 000 euros, entérinée en janvier 2018 par la ville de Lille, principal financeur de cette structure privée, la Maison de la photo avait multiplié les alertes quant à sa fragilité financière. Au même moment était lancé l’Institut pour la photographie (IPP), un projet à plusieurs millions d’euros autour du 8ème art porté par le président de la Région Hauts-de-France, Xavier Bertrand.

« Règlements de comptes politiques »

Les appels à l’aide lancés par Olivier Spillebout n’auront pas été entendus. « Martine Aubry et Xavier Bertrand utilisent leurs politiques culturelles pour faire rayonner leur mandat. C'est dans ce contexte que la Maison Photo a fait les frais de règlements de comptes politiques et n'a plus aucune subvention publique en 2020. Ses recettes propres d'évènementiel ont été suspendues depuis le début de la crise sanitaire et ne suffisaient de toute manière pas à financer les missions de centre d'art de la Maison Photo. Il n'y a donc pas d'autre issue aujourd'hui que l'arrêt de l'activité », constate son gérant avec tristesse.

Son épouse, Violette Spillebout, a été la directrice de cabinet de Martine Aubry, avant de devenir une de ses concurrentes lors des dernières municipales. Mediacités a raconté comment la structure fivoise avait pu jouer un rôle dans leur rupture.

Une dernière exposition le 9 septembre

En guise de dernier baroud d’honneur, « afin de marquer symboliquement la fin de cette belle aventure photographique », celui-ci inaugurera le 9 septembre prochain - jour de l’ouverture de Lille métropole 2020, capitale mondiale du design -, sa dernière exposition, consacrée aux œuvres photographiques de l’architecte et designeuse française Charlotte Perriand (1903-1999), dans le prolongement de la grande exposition que lui a consacré la Fondation Louis Vuitton cet hiver. En parallèle, la Maison de la photo présentera les travaux des photographes régionaux Bololo​ et Alban Gernigon​.

Clémence de Blasi

Précédemment dans l'Oeil

Vice-présidence des Hauts-de-France : les 15 lieutenants de Xavier Bertrand

Réélu président de la région Hauts-de-France pour un second mandat le 2 juillet, Xavier Bertrand a présenté son équipe resserrée dans la foulée. Premier constat : une très grande continuité prime. Neuf des quinze vice-présidents étaient déjà présents - avec quasiment les mêmes délégations - lors du mandat précédent. Autre constat fort : huit d’entre […]

Salle de consommation à moindre risque : piquée au vif, Martine Aubry se tourne vers le Premier ministre

Tout était jusqu'alors sur les rails pour la future salle de consommation à moindre risque lilloise, qui devrait voir le jour sur le boulevard de Metz d’ici le 1er octobre. Mais une intervention du ministre de l’Intérieur est venue chambouler les plans de la municipalité. L’avenir du dossier dépend à présent du Premier ministre.