L'hôtel-casino Barrière de Lille. Photo : DR

Lille gagne le jackpot avec son casino… et les louanges de la Cour des comptes

Dans son rapport annuel, la juridiction financière érige Lille comme le modèle à suivre en matière de relations avec un casino. Contrairement à d’autres villes de la Région qui hébergent ce type d’établissement comme Saint-Amand-Les-Eaux ou Le Touquet, mais dont les rapports avec leur casinotier sont trop déséquilibrés.

Avoir un casino sur son territoire ? Toutes les villes ne peuvent y prétendre. Il faut être une station balnéaire ou thermale ou être le coeur d’une agglomération de plus de 500 000 habitants. 196 collectivités en France en sont ainsi dotées. Pour les heureuses élues, ces entreprises de jeux (mais dont l’activité s’étend à l’animation, au spectacle et à la restauration) sont synonymes d’une véritable rente financière. Nul besoin de débourser le moindre argent, que ce soit en investissement ou en fonctionnement. Il leur « suffit » de choisir une entreprise délégataire et de lui confier mission de faire fonctionner un tel établissement, voire d’édifier le bâtiment.

Ne reste plus alors, en théorie, qu’à encaisser diverses taxes. La principale étant un « prélèvement sur le produit brut des jeux » qui peut atteindre 15 % (soit 293 millions d’euros à l’échelle nationale en 2019). S’ajoute à cela une « redevance pour occupation du domaine public ». Et une « contribution au développement touristique et culturel ». Un véritable jack pot, pourrait-on croire. Sauf que la réalité est souvent moins reluisante. Un rapport de la Cour des comptes est là pour le souligner.
Une rente de situation pour de nombreuses villes
Les juges financiers ont passé au crible la situation de 16 villes de l’hexagone . . .

Lisez cet article et découvrez les bienfaits d’un média indépendant dans votre ville.

1€ le premier mois

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement

Précédemment dans l'Oeil

Où en est le clofoctol, le médicament potentiel contre la Covid repéré par l’Institut Pasteur de Lille ?

Les chercheurs de l’organisme lillois pourraient très bientôt commencer les essais cliniques sur le Clofoctol, un antibiotique ayant démontré in vitro une efficacité contre la Covid. Nanti du label « priorité nationale de recherche », il va bénéficier d’une procédure d’évaluation accélérée, dernier obstacle pour débuter les tests.

Plus d’un milliard d’euros de dividendes : malgré le Covid, Vinci ne connaît pas la crise

Avec ou sans coronavirus, l'exploitation des autoroutes et des aéroports tire toujours les bénéfices du géant français du BTP. Des activités pour lesquelles ses filiales bénéficient d’aides publiques, via le chômage partiel, sans s’interdire parfois de licencier, comme à l’aéroport Lyon Saint-Exupéry.