Manipulation dans un des laboratoires de recherche de l'Institut Pasteur de Lille. Photo : Institut Pasteur de Lille / Barbara Grossmann

Où en est le clofoctol, le médicament potentiel contre la Covid repéré par l’Institut Pasteur de Lille ?

Ça y est : le travail de l'Institut Pasteur de Lille (IPL) sur le clofoctol, un antibiotique repéré comme remède potentiel pour la covid, est admis dans le cercle restreint des « priorités nationales de recherche ». Après un premier refus essuyé en février, le précieux label a été obtenu le 7 avril. Cela permet à l'Institut de bénéficier d'une procédure d'évaluation accélérée : l'Agence nationale de sécurité du médicament et le comité de protection des personnes (instance éthique) doivent rendre un avis sur son projet d'essai clinique dans un délai d'une semaine. Si les experts n'ont pas d'objections, le clofoctol entrera en phase de test sur la covid « fin avril ou début mai », indique Xavier Nassif, le directeur général de l'IPL, joint par Mediacités.

Le clofoctol a été longtemps utilisé sous forme de suppositoire pour soigner des infections respiratoires. En 2005, il a été jugé d'un intérêt médical limité et retiré du marché. Il faisait partie des 1 800 molécules de la chimiothèque de l’IPL qui ont été passées au crible, dans le cadre du projet Thérapide, afin de voir si l’une d’entre elles ne serait pas performante contre le virus qui a envahi le monde en 2020. De fait, les essais réalis . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Précédemment dans l'Oeil

Candidat Nupes dans la 4e circonscription du Nord, Octave Delepiere joue sur l’ambiguïté pour gonfler son CV

Sur ses professions de foi, l’écologiste de 23 ans prétend être diplômé de l’École supérieure de journalisme (ESJ) de Lille… ce qui n’est pas vrai. Contacté par Mediacités à ce sujet, il tente un rétropédalage à 180 degrés.

Législatives : le gros coup de com’ des Insoumis au Sébasto de Lille

Les députés LFI Adrien Quatennens et Ugo Bernalicis ont conclu leur campagne en réunissant 1 000 personnes au théâtre Sébastopol de Lille. Leur carte maîtresse ? Un concert d'Hubert-Félix Thiéfaine.