Sandrine Rousseau et Yannick Jadot lors du débat du 23 septembre 2021. Photo : capture d'écran LCI

La Nordiste Sandrine Rousseau perd de peu la primaire des écologistes

« L’écologie a gagné dans cette primaire. J’ai porté une écologie qui rassemble. » Avec 51,03% des voix, l’eurodéputé Yannick Jadot est le grand vainqueur de la primaire écologiste, dont les résultats ont été annoncés mardi 28 septembre en fin de journée. « Le temps des demi-mesures et des renoncements est révolu. [...] Vous pouvez compter sur moi pour participer à la suite de cette aventure. [...] Bravo Yannick Jadot », a conclu la candidate malheureuse Sandrine Rousseau, créditée de 48,97% des voix, depuis le QG d’Europe Écologie Les Verts (EELV).

Le match était serré : seules 2 112 voix ont séparé les deux candidats. Au premier tour, Yannick Jadot devançait déjà - de peu - sa concurrente, avec 27,7% des voix exprimées contre 25,14%. Plus de 122 000 inscrits étaient appelés, via un scrutin en ligne, à désigner celui qui les représentera lors de l’élection présidentielle 2022.

Sandrine Rousseau contestée dans son fief nordiste

L’eurodéputé a reçu un soutien massif de la sphère politique locale. « Quasiment tous les anciens conseillers régionaux et tous les gens qui ont travaillé avec Sandrine Rousseau soutiennent un autre candidat qu’elle », affirmait Stéphane Baly, coprésident du groupe d’opposition municipale Lille Verte, auprès de Mediacités cette semaine. En cause : sa radicalité assumée, ou encore ses échecs électoraux passés, comme nous l’expliquions dans cet article.

https://twitter.com/StefBaly/status/1442884574967746569

Selon le dernier baromètre d’intentions de vote pour l’élection présidentielle de 2022 réalisé fin septembre par Harris Interactive, Yannick Jadot recueillerait 6% des intentions de vote au premier tour. C’est trois fois plus que Sandrine Rousseau, créditée, elle, de 2%.

Précédemment dans l'Oeil

Hauts-de-France : les décevantes retombées économiques du Brexit

Malgré d'importants moyens de communication et de prospection mis en oeuvre par les collectivités locales, le bilan de l'installation d'entreprises britanniques dans les Hauts-de-France s'avère pour l'instant très modeste, selon Les Echos.

Roubaix : le conseil municipal réduit au rôle de chambre d’enregistrement

En signe de défiance contre le maire de Roubaix et trois élus de la majorité poursuivis pour « escroquerie aggravée », les élus d’opposition ont quitté le conseil municipal jeudi 21 octobre. Permettant d’expédier la séance en à peine 20 minutes.