Université de Lille : un enseignant affirme avoir été écarté à cause de son soutien à Marine Le Pen

292909-universite-de-bordeaux-amphi-olivier-got-universite-de-bordeaux-766×438
Image d’illustration : étudiants en amphi à l’université de Bordeaux // © Olivier Got – Université de Bordeaux

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Brianne Cousin et Pierre Leibovici

Dans une vidéo visionnée près de 700 000 fois sur Twitter, Victor Catteau, ancien enseignant à l’Université de Lille, affirme s'être fait écarter de son poste de professeur de TD à cause de ses opinions politiques.

« Ce matin même, un groupuscule de brebis galeuses d’extrême-gauche a tenté une action devant la direction [...] en raison de mon soutien à Marine Le Pen pour cette campagne présidentielle. » Victor Catteau enseignait jusqu’au 20 janvier à la faculté de droit de l’Université de Lille. Mais le juriste de 26 ans s’est fait remercier par l’administration, vendredi 21 janvier, comme il le déplore dans une vidéo vue près de 700 000 fois sur Twitter.

En cause, selon lui ? Ses « opinions politiques ». Sur les réseaux sociaux, Victor Catteau ne cache pas son soutien au Rassemblement national (RN), dont il est délégué pour la 5e circonscription du Nord (La Bassée, Haubourdin, Seclin). « Lorsque l’agenda électronique des étudiants s’est mis à jour avec le nom de leurs professeurs de TD, ils ont fait des recherches à mon sujet et ont appris que j’étais engagé en politique auprès de Marine Le Pen, explique-t-il à Mediacités. J’ai été contacté sur Twitter le vendredi matin par une étudiante qui m’expliquait qu’il y avait une révolte en interne et que les étudiants allaient demander à la direction de m’écarter pour discrimination et racisme. »

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment