Bébés Coca : le ministère de la Santé avance à très petits pas

2022-juin-bébés-Coca-dents
Illustration : Virginie Menvielle.

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Favorite

Par Virginie Menvielle

Sollicité suite à notre enquête par la députée du Pas-de-Calais Amel Gacquerre sur les ravages sanitaires liés à la consommation de boissons sucrées par les bébés, le ministère de la Santé se contente pour le moment d’une réponse « aseptisée ».

Les « bébés Coca » ne sont plus invisibles. Mais ils peinent encore à être pris en considération à la hauteur des besoins par les autorités sanitaires. En juin 2022, plus de soixante‐mille lecteurs découvrent effarés, à l’occasion de la publication de notre enquête, l’existence des « bébés Coca », ces jeunes enfants édentés ou aux dents noircies suite à une consommation excessive de boissons sucrées. Notre article a permis d’ouvrir le débat au sein du conseil régional des Hauts‐de‐France et de commencer à faire bouger les lignes à l’échelle locale. La sénatrice centriste du Pas‐de‐Calais Amel Gacquerre a voulu aller plus loin. Elle a interrogé le gouvernement dans une question écrite sur les moyens déployés pour endiguer le phénomène. Son but ? Obtenir la mise en place d’une politique spécifique aux Hauts‐de‐France, particulièrement concernée par ce fléau, en « donnant à l’Agence régionale de santé des Hauts‐de‐France les moyens adéquats ».

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement