Municipales : Renaud George perd son recours à Saint-Germain-au-Mont-d’Or

Il n’y aura pas de match retour. Le tribunal administratif de Lyon a rejeté lundi 21 septembre le recours formé par Renaud George, l’ancien maire de Saint-Germain-au-Mont-d’Or, selon Le Progrès. Battu dès le premier tour avec seulement 76 voix de retard (376 contre 452 pour son adversaire Béatrice Delorme), il estimait que la très forte abstention (60%) lors du scrutin du 15 mars dernier, juste avant le confinement, avait altéré la sincérité du scrutin.

Pour prouver que la pandémie avait faussé les élections, Renaud George a présenté 110 attestations d’habitants, présentés comme fragiles ou malades et affirmant ne pas s’être rendus dans l’isoloir par peur du Covid-19, juste après les annonces du Premier ministre qui ont précédé le week-end électoral. Insuffisant pour le tribunal administratif, selon lequel des certificats médicaux seraient nécessaires pour démontrer un empêchement réel. « Je ne suis pas vraiment surpris. Quasiment tous les tribunaux administratifs de France vont dans le sens des rapporteurs publics qui demandent quasiment tous le rejet des recours », a réagi Renaud George, interrogé par Tribune de Lyon, sans exclure de faire appel de cette décision.

Également directeur de campagne de Gérard Collomb pendant les élections métropolitaines, Renaud George avait pris la tête d’une association baptisé « 50 millions d’électeurs » qui avait pour but de favoriser les dépôts de recours administratifs par . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Mathieu Périsse
Mathieu Périsse collabore avec Mediacités Lyon depuis juin 2017, convaincu de la nécessité d’une information locale indépendante et percutante. Lyonnais de naissance, il a d’abord travaillé pour la radio (Radio France, RTS), notamment lors de reportages longs-formats à l’étranger (Afghanistan, Biélorussie, Chypre, Burkina Faso…). Membre du collectif de journalistes We Report, il écrit régulièrement pour Mediapart, journal pour lequel il a enquêté pendant un an sur la pédophilie dans l’Eglise catholique (également en lien avec Cash Investigation).

Précédemment dans l'Oeil

Universités : les Stéphanois coulent l’Idex Lyon-Saint-Etienne

Suite à un vote négatif de l’université de Saint-Etienne, le gouvernement interrompt le projet de création d’une méga-université de Lyon.

4800 euros d’indemnités indues à un ancien adjoint : à Brignais, la mairie était prête à faire cadeau du trop-perçu

Dans cette commune à l'ouest de Lyon, Jean-Louis Imbert, adjoint aux Finances jusqu'en juin dernier et, par ailleurs, ex-président de la communauté de communes de la Vallée du Garon, se fait prier pour rembourser des indemnités qu'il n'aurait jamais dû percevoir.