La reconversion un peu précipitée de David Kimelfeld

Kimelfeld
David Kimelfeld a présidé le Grand Lyon de 2017 à 2020. Photo : J.Le Mest/Mediacités.

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Nicolas Barriquand

L'ex-président du Grand Lyon se lance dans la communication et le conseil, et s'associe à l'agence Syntagme d'Erick Roux de Bézieux, comme annoncé la semaine dernière dans la presse. Sauf que... « Kim » attend encore le feu vert de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, chargée de prévenir les risques de prise illégale d'intérêts, pour démarrer son activité.

Le « recasage » a alimenté les conversations du petit monde politique lyonnais la semaine dernière : après avoir été infirmier, avoir fondé une société de transport maritime et avoir présidé la Métropole de Lyon de 2017 à 2020, David Kimelfeld se lance dans la com’. L’ex-patron du Grand Lyon a créé son cabinet Kimelfeld Conseil, le 8 octobre dernier, et s’est associé à l’agence de « communication et [d’]influence » Syntagme d’Erick Roux de Bézieux, figure du microcosme et de la droite locale. Sauf que, comme le

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment