Académie de Lyon : pourquoi les chiffres des élèves contaminés ne sont pas fiables

Collegesmetropole1
A l’entrée de l’annexe du collège Alain, à Vénissieux. / © Photo : J.Le Mest/Mediacités.

Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Mathieu Périsse

Basés sur les déclarations des familles et sur les remontées des établissements, les statistiques sur la situation de l'épidémie dans les établissements scolaires sont très imprécis.

Peut-on se fier aux chiffres de l’Education nationale ? Chaque vendredi, le ministère et les rectorats publient des statistiques sur le nombre de cas de Covid-19 détectés dans les écoles, collèges et lycées pendant la semaine écoulée. Ce vendredi 13 novembre, l’académie de Lyon (qui regroupe les départements du Rhône, de la Loire et de l’Ain) recensait 465 élèves positifs sur 638 000 (contre 350 la semaine précédente) et 82 enseignants sur 44 481 (contre 24 le 6 novembre). Des chiffres à la hausse donc, même si la part des élèves contaminés reste très faible (0,07%). Même tendance dans les écoles primaires de Lyon, où, d'après le maire Grégory Doucet, on dénombrait (à la date du 13 novembre) 57 cas de Covid parmi les 38 000 enfants scolarisés, soit trois plus qu'une semaine auparavant.

Ces chiffres sont scrutés comme le lait sur le feu par les responsables politiques, prêts à

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment