Vénissieux : les échecs de la politique de la ville aux Minguettes

Minguettes
Les tours des Minguettes, à Vénissieux. Photo : Elementerre/WikiCommons.

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Pierre Januel

Malgré une rénovation ambitieuse, les maux du quartier - communautarisme religieux, trafics de stupéfiants, non-mixité sociale - se sont accentués depuis dix ans, d’après un rapport de la Cour des comptes.

Ce mercredi 2 décembre, la Cour des comptes publie le résultat d’une longue enquête de deux ans sur les quartiers classés en « politique de la ville ». Parmi les 1 514 quartiers, elle s’est particulièrement penchée sur les Minguettes à Vénissieux, banlieue emblématique de cette politique. Il y a plus de dix ans, les Minguettes ont bénéficié d’un ambitieux programme de rénovation, avec l’arrivée du tramway et la création d’un pôle commercial. Mais si les conditions de vie se sont améliorées, la Cour constate que

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment