Malaise au Progrès après les nouvelles accusations de violences conjugales contre le patron du Dauphiné Libéré

IMG_9167
Une du Progrès. Photo : NB/Mediacités.

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Nicolas Barriquand

Christophe Tostain comparaîtra en novembre pour « violences sur sa concubine en récidive ». Des journalistes du Progrès reprochent à leur direction d’avoir voulu passer sous silence l’information.

Bis repetita. La police a convoqué, ce mardi 9 mars, Christophe Tostain, PDG du Dauphiné Libéré, afin de le mettre en garde à vue pour « violences sur sa concubine en récidive », d’après le procureur de la République de Grenoble. Il est ressorti libre. Les faits remontent au 14 février 2021 et auraient entraîné, de source judiciaire, une

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment