Pascal Bolo : pas là « pour enfiler des perles au fond du conseil municipal »

« Si je suis dans l’équipe, ce n’est pas pour enfiler des perles au fond du conseil municipal ! » Certes, il n’était pas assis à la table de Johanna Rolland lors de la présentation de la liste, lundi 13 janvier. Bien sûr, il ne figure plus qu’au quatorzième rang des 68 colistiers de la maire sortante, quand il occupait encore la deuxième place six ans plus tôt. Mais il ne faudrait pas enterrer Pascal Bolo trop vite.

Il vous reste -7% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !
Avatar de Antony Torzec
Diplômé du CFPJ (après une Licence de Communication), j'ai débuté ma carrière dans le groupe Europe 1 (Europe 2, Europe 1), avant d'occuper un poste de journaliste au sein de la rédaction de Radio Fidélité à Nantes. Après une année passée à la rédaction française de Radio Vatican à Rome, j'ai fait un retour à Radio Fidélité en tant que rédacteur en chef jusqu'en avril 2017. J'ai réalisé quelques piges également pour Télénantes, France 3, France Bleu et La Croix. Depuis septembre 2017, je collabore avec Médiacités Nantes et les radios RCF des Pays de la Loire (RCF Anjou, Vendée et Sarthe).

Précédemment dans l'Oeil

Une liste de droite plutôt “classique” pour la candidate LR à Nantes, Laurence Garnier

La candidate LR à la mairie de Nantes a tenu son premier meeting ce jeudi soir salle Nantes-Erdre. Elle en a profité pour dévoiler la liste des 69 personnes qui composent la liste « Mieux Vivre à Nantes». Une liste censée être à l’image des habitants, mais où les dirigeants et les cadres sont surreprésentés.

A Nantes, la liste Julie Laernoes (EELV) fait la part belle aux “opposants notoires” à Johanna Rolland

Une bonne dose d’encartés EELV (38 %), pas mal « d’ouverture », autrement dit de représentants de la « société civile », et une pincée de partis proches (quatre places pour Génération écologie et le Parti animaliste)… Dans son local de campagne, à vingt mètres d’un hôtel de ville de Nantes « à (re)conquérir », Julie Laernoes, a présenté à son […]