Valérie Oppelt et François de Rugy : ni trop loin, ni trop proches

Lors d’une rencontre-déjeuner avec la presse, qui a duré près de trois heures vendredi 10 janvier, la candidate d’En Marche à la mairie de Nantes, Valérie Oppelt est questionné à plusieurs reprises sur la présence (symbolique) ou non du désormais député François de Rugy sur sa liste.

Il vous reste -19% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !

Précédemment dans l'Oeil

Une liste de droite plutôt “classique” pour la candidate LR à Nantes, Laurence Garnier

La candidate LR à la mairie de Nantes a tenu son premier meeting ce jeudi soir salle Nantes-Erdre. Elle en a profité pour dévoiler la liste des 69 personnes qui composent la liste « Mieux Vivre à Nantes». Une liste censée être à l’image des habitants, mais où les dirigeants et les cadres sont surreprésentés.

A Nantes, la liste Julie Laernoes (EELV) fait la part belle aux “opposants notoires” à Johanna Rolland

Une bonne dose d’encartés EELV (38 %), pas mal « d’ouverture », autrement dit de représentants de la « société civile », et une pincée de partis proches (quatre places pour Génération écologie et le Parti animaliste)… Dans son local de campagne, à vingt mètres d’un hôtel de ville de Nantes « à (re)conquérir », Julie Laernoes, a présenté à son […]