Lors du meeting de Nantes en commun·e·s, auquel participaient les autres liste "en commun.e.s" de la métropole nantaise. / Photo : Thibault Dumas

Bouguenais, Rezé, Saint-Herblain… Ce que cachent les autres listes “en commun.e.s” de la Métropole

#annexe-0 {top:800px!important;}
#annexe-1 {top:1800px!important;}

Le mouvement citoyen Nantes en commun·e·s, soutenu par la France insoumise (LFI), s’est fait une place surprise dans la campagne électorale nantaise, bien incarné par la médiatique Margot Medkour et malgré une maladresse de dernière minute. Jusqu’à inquiéter la liste écologiste Nantes Ensemble avec qui les négociations en vue d’un rapprochement ont capoté. À l’échelle de la Métropole, sept listes surfent sur la vague depuis un an et se présenteront dimanche sous le label « Communes en commun·e·s », dans les communes de Bouguenais, La Montagne, Nantes donc, Rezé, Saint-Herblain, Saint-Sébastien-sur-Loire et Vertou. Leur point commun ? Elles se situent à la gauche du PS et d’EELV et s’opposent à toute « métropolisation » de Nantes.    

« La métropole est devenue un immense vaisseau ingérable, trop loin des habitants, dont la gestion est totalement dépolitisée, confie ainsi Margot Medkour, à Mediacités. Nous sommes pour décentraliser les pouvoirs au sein de la métropole pour les redonner aux . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h


Précédemment dans l'Oeil

La maire de Nantes, Johanna Rolland, élue présidente de France Urbaine

Réélue à la tête de la ville et de la métropole de Nantes en juin dernier, l'élue socialiste prend aussi celle de France Urbaine, association et outil d'influence des grandes villes et métropoles françaises.

Johanna Rolland, bien placée pour prendre la tête de France urbaine

L’association regroupant les élus des grandes collectivités françaises élit aujourd’hui son président. La maire de Nantes est en bonne position pour succéder au toulousain Jean-Luc Moudenc. Et continuer de faire son trou au niveau national.