Marc Reneaume, directeur de campagne et n°4 sur la liste LR de Laurence Garnier aux élections municipales à Nantes. / Photo : capture d'écran Télénantes

Proche de Laurence Garnier, Marc Reneaume ne siègera ni au conseil municipal, ni au conseil métropolitain

Il devait prendre la présidence de Nantes Métropole en cas de victoire de la droite aux élections municipales, il n'y siègera finalement même pas. Directeur de la campagne de Laurence Garnier et numéro 4 sur la liste LR, Marc Reneaume a décidé de jeter l'éponge.

Il officialise cet après-midi sa démission de ses postes de conseiller municipal et de conseiller métropolitain pourtant gagnés dimanche dernier. Une conséquence directe du mauvais score de la droite au second tour, qui voit le nombre de ses conseillers baisser à la Ville comme à la Métropole. L’ex directeur de campagne ne s'attendait pas n’engranger que neuf élus, alors qu’en 2014 la liste de Laurence Garnier en avait obtenu 14.

Âgé de 64 ans, l'ancien directeur de Véolia préfère donc laisser sa place à deux quadragénaires : Foulques Chombart de Lauwe, malheureux 10e de la liste et Julien Bainvel, élu dimanche dernier à la mairie mais pas à Nantes Métropole (la droite y ayant obtenu seulement 8 sièges).

Un retrait qui illustre bien que, contrairement à ce que laissaient entendre les sourires de façades affichés dimanche soir, la droite est en grande difficulté à Nantes, après avoir enregistré sa sixième défaite consécutive aux élections municipales. Pour mieux comprendre la situation, lire la grande enquête que nous consacrons aujourd'hui à la droite nantaise :  La droite nantaise est-elle condamnée à perdre éternellement ?

https://www.mediacites.fr/enquete/nantes/2020/07/02/municipales-la-droite-nantaise-est-elle-condamnee-a-perdre-eternellement/

Antony Torzec

Avatar de Antony Torzec
Diplômé du CFPJ (après une Licence de Communication), j'ai débuté ma carrière dans le groupe Europe 1 (Europe 2, Europe 1), avant d'occuper un poste de journaliste au sein de la rédaction de Radio Fidélité à Nantes. Après une année passée à la rédaction française de Radio Vatican à Rome, j'ai fait un retour à Radio Fidélité en tant que rédacteur en chef jusqu'en avril 2017. J'ai réalisé quelques piges également pour Télénantes, France 3, France Bleu et La Croix. Depuis septembre 2017, je collabore avec Médiacités Nantes et les radios RCF des Pays de la Loire (RCF Anjou, Vendée et Sarthe).

Précédemment dans l'Oeil

Cette fois, le projet de grande université nantaise semble sur les rails

Au bout de dix ans d’efforts, d’obstacles et de revirements, les administrateurs de six établissements d’enseignement supérieur nantais viennent d’approuver l’alliage les réunissant autour de l’Université de Nantes. L’écriture des statuts du nouvel établissement, dont Mediacités publie l’ébauche, est en cours, avant l’élection de son premier CA, en novembre.

Pacte sécurité de Christelle Morançais : le préfet attend l’issue des élections pour se prononcer

Après les révélations de Mediacités sur l'illégalité du « pacte régional de sécurité » voté par la majorité de la présidente (LR) du conseil régional des Pays de la Loire, nous attendions le point de vue des services de l’État. Il a fini par nous parvenir.