Le tout nouveau maire de Rezé Hervé Neau (Rezé citoyenne) / Photo : Thibault Dumas

Rezé : transition glaciale à gauche entre Gérard Allard et Hervé Neau

« J’ai vécu une semaine d’enfer. Il n’y a eu ni transition, ni transmission, ni accès au bureau du maire. Rien. Du coup, j’ai travaillé 50 heures depuis chez moi en rencontrant le DGS [directeur général des services, Ndlr] tous les jours ». Le nouveau maire de Rezé, Hervé Neau respire un coup, seul dans le gymnase encore vide de la Trocardière qui servira au conseil municipal d’installation dans une heure. « Moi même je n’y croyais pas du tout. Là c’est une taule » laisse échapper ce directeur d’école, tête de liste de Rezé citoyenne (divers gauche, 60,62 % des voix).

Cette « taule » c’est le maire sortant PS, son ex-mentor, Gérard Allard, qui l’a prise sur la tête, le 28 juin en ne recueillant que 22,73% au second tour de l’élection municipales. À en partir en catimini ce dimanche-là

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Précédemment dans l'Oeil

Quand les campagnes électorales financent la société du chef de cabinet de Sarah El Haïry

Chef de cabinet de la secrétaire d’État à la Jeunesse, Adrien Baron concilie politique et business grâce à sa société de communication MBG Ouest. Une double casquette qu’il a mise à profit lors de deux dernières élections.

Violences faites aux femmes : Citad’elles victime de son – triste – succès

En un an, ce centre d’accueil et de soutien unique en France a accueilli plus de 1250 femmes victimes de violences. Un afflux tel que la ville de Nantes doit augmenter le personnel d’accueil et cherche des co-financeurs. Et, justement, la porte d’un soutien de la Région Pays de la Loire et du ministère semble enfin s’entrouvrir.