Christelle Morançais présente son plan de relance régional le 6 juillet / Photo : Thibault Dumas

Morançais, Clergeau et la rumeur de Rugy… La campagne des régionales est bel et bien lancée

Le nouveau Premier Ministre Jean Castex aurait tranché : les élections régionales se tiendront bien en mars 2021. En attendant une confirmation officielle, la campagne a d'ores et déjà commencé en Pays de la Loire. La présidente (LR) Christelle Morançais, qui a pris le relais de son mentor Bruno Retailleau il y a trois ans, doit faire face à un manque de notoriété et au mur de la relance, « dans une région moins touchée par la crise sanitaire, mais autant voire plus touchée qu’ailleurs par la crise économique », selon ses dires. D’où le vaste plan de relance (et de communication) à 145 mesures et 332 millions d’euros, voté en session plénière le 10 juillet dernier (54 pour, 22 abstentions, 17 contre). « Ce n’est pas mon plan ni celui de la majorité régionale, mais celui de l’ensemble des Ligériens », a répété celle qui veut « être la première présidente verte de France ». Un objectif très dans l’air du temps…

Sans surprise, le groupe d’opposition écologiste et citoyen à la Région (5 élus), coprésidé par Lucie Etonno et Franck Nicolon, ne l'entend pas de cette oreille. Il s’est donc abstenu face « à une juxtaposition de mesures déjà existantes pour plus de la moitié d'entre elles, ou d’effets d’annonce avec un fort affichage budgétaire ». Les socialistes (groupe GSERR, 17 conseillers), quant à eux ont carrément voté contre, leur . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h


Précédemment dans l'Oeil

Nouvelles têtes à l’Université et à Centrale Nantes : l’attendue Carine Bernault, la surprise Jean-Baptiste Avrillier

Hasard du calendrier, ils ont été élus les 1er et 3 juillet derniers. La nouvelle présidente de l’Université de Nantes, Carine Bernault, et le nouveau directeur de Centrale Nantes Jean-Baptiste Avrillier, ont notamment pour mission sauver le projet d’I-Site NeXT.

Nantes Métropole : Johanna Rolland et les socialistes gardent le contrôle

Réélue mécaniquement présidente de Nantes Métropole, la socialiste est attendue au tournant pour son deuxième mandat. Les écologistes récupèrent cinq vice-présidences importantes, quelques nouvelles têtes apparaissent, mais la garde rapprochée de la maire de Nantes garde la main sur quasiment tous les dossiers majeurs.