Christelle Morançais lors de la présentation de son plan de relance régional le 6 juillet 2020 / Photo : Thibault Dumas

Morançais, Clergeau et la rumeur de Rugy… La campagne des régionales est bel et bien lancée

Le nouveau Premier Ministre Jean Castex aurait tranché : les élections régionales se tiendront bien en mars 2021. En attendant une confirmation officielle, la campagne a d'ores et déjà commencé en Pays de la Loire. La présidente (LR) Christelle Morançais, qui a pris le relais de son mentor Bruno Retailleau il y a trois ans, doit faire face à un manque de notoriété et au mur de la relance, « dans une région moins touchée par la crise sanitaire, mais autant voire plus touchée qu’ailleurs par la crise économique », selon ses dires. D’où le vaste plan de relance (et de communication) à 145 mesures et 332 millions d’euros, voté en session plénière le 10 juillet dernier (54 pour, 22 abstentions, 17 contre). « Ce n’est pas mon plan ni celui de la majorité régionale, mais celui de l’ensemble des Ligériens », a répété celle qui veut « être la première présidente verte de France ». Un objectif très dans l’air du temps…

Sans surprise, le groupe d’opposition écologiste et citoyen à la Région (5 élus), coprésidé par Lucie Etonno et Franck Nicolon, ne l'entend pas de cette oreille. Il s’est donc abstenu face « à une juxtaposition de mesures déjà existantes pour plus de la moitié d'entre elles, ou d’effets d’annonce avec un fort affichage budgétaire ». Les socialistes (groupe GSERR, 17 conseillers), quant à eux ont carrément voté contre, leur . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Thibault Dumas
Franco-américain, je suis journaliste professionnel à Nantes depuis plus de dix ans, en radio puis en presse écrite, comme pigiste désormais. Je collabore avec Mediacités, édition nantaise, depuis la préparation de son lancement, en 2017. Je n'ai pas de spécialité en tant que telle mais j'enquête plutôt (seul ou en équipe) sur les montages fiscaux (Waldemar Kita, FC Nantes, Manitou, etc), la politique sous toutes ses formes, le social (Le Confluent, Centrale Nantes, Beaux-Arts de Nantes, etc) et un peu d'écologie (déchets, éoliennes de Nozay, etc). Pour me contacter : thibault.dumas@mediacites.fr.

Précédemment dans l'Oeil

Arbre aux hérons, Carrousel, Auran… Nantes cumule les problèmes avec ses marchés publics

Dans un communiqué, Anticor 44 révèle la flambée des frais juridiques autour de l'Arbre aux hérons. Et alors que des marchés publics passés par la Samoa et l'Auran, deux satellites de la Ville et de la Métropole de Nantes, sont dans le collimateur de la justice et de la Chambre régionale des comptes, l'association s'étonne, là encore, des procédures utilisées par la Métropole.

Artificialisation des sols et politique foncière : l’étonnant revirement de Nantes Métropole

18 mois après l'avoir quitté pour éviter d'acquitter une taxe, la Métropole de Nantes devrait faire son retour au sein de l’Établissement public foncier de Loire-Atlantique. Une bonne nouvelle pour la lutte contre la bétonisation et « l’alliance des territoires », mais un aller-retour qui interroge et laisse des traces.