Carine Bernault, nouvelle présidente de l'Université de Nantes. / Photo : Thibault Dumas

Nouvelles têtes à l’Université et à Centrale Nantes : l’attendue Carine Bernault, la surprise Jean-Baptiste Avrillier

« Bonjour, je m’appelle Carine Bernault, j’ai 47 ans, je suis professeure de droit et j’ai été élue hier, le 1er juillet, présidente de l’Université de Nantes. » C’est par ces mots que celle qui occupait jusqu’alors le poste de première vice-présidente du campus nantais a fait sa véritable entrée dans la vie publique face à la presse, au lendemain de son élection. Disponible, simple, affable mais un peu stressée, cette juriste de formation succède à Olivier Laboux (président de 2012 à 2020) forcé au départ par le crash du projet initial d’I-Site NeXT/Nantes Université.   

Et c'est justement sur cet épineux dossier que la nanto-alsacienne est attendue au tournant. A l'automne, la nouvelle mouture NeXT 2, sera évaluée par un jury international,  pour une naissance du nouvel ensemble "Nantes Université" envisagée désormais au 1er janvier 2022, avec deux ans de retard. « On ne pourra pas réussir ce projet si on ne se préoccupe pas de la vie quotidienne des personnels et des étudiants. C’est le défi de ce mandat », affirme-t-elle comme pour anticiper les inquiétudes, voire les vives oppositions de certains.

L’intersyndicale . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Thibault Dumas
Franco-américain, je suis journaliste professionnel à Nantes depuis plus de dix ans, en radio puis en presse écrite, comme pigiste désormais. Je collabore avec Mediacités, édition nantaise, depuis la préparation de son lancement, en 2017. Je n'ai pas de spécialité en tant que telle mais j'enquête plutôt (seul ou en équipe) sur les montages fiscaux (Waldemar Kita, FC Nantes, Manitou, etc), la politique sous toutes ses formes, le social (Le Confluent, Centrale Nantes, Beaux-Arts de Nantes, etc) et un peu d'écologie (déchets, éoliennes de Nozay, etc). Pour me contacter : thibault.dumas@mediacites.fr.

Précédemment dans l'Oeil

La préfecture de Nantes se barricade

L’été prochain, la préfecture de Loire-Atlantique, face à l’Erdre, offrira un autre visage. 65 mètres de grille vont être installés à la place de l'actuelle balustrade de pierre, afin de protéger les services de l’État.

Le conseil régional des Pays de la Loire épinglé pour un manque de parité

L'égalité femmes-hommes dans les nominations à des postes d'encadrement ? En 2017 et 2018, la collectivité dirigée par Christelle Morançais n'en faisait apparemment pas grand cas. Ce malgré ses obligations légales et les lourdes pénalités que la Région se retrouve à devoir payer.