Nouvelles têtes à l’Université et à Centrale Nantes : l’attendue Carine Bernault, la surprise Jean-Baptiste Avrillier

Carine Bernault, nouvelle presidente de l’Universite de Nantes
Carine Bernault, présidente de l’Université de Nantes. / Photo : Thibault Dumas

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Thibault Dumas

Hasard du calendrier, ils ont été élus les 1er et 3 juillet derniers. La nouvelle présidente de l’Université de Nantes, Carine Bernault, et le nouveau directeur de Centrale Nantes Jean-Baptiste Avrillier, ont notamment pour mission sauver le projet d’I-Site NeXT.

« Bonjour, je m’appelle Carine Bernault, j’ai 47 ans, je suis professeure de droit et j’ai été élue hier, le 1er juillet, présidente de l’Université de Nantes. » C’est par ces mots que celle qui occupait jusqu’alors le poste de première vice-présidente du campus nantais a fait sa véritable entrée dans la vie publique face à la presse, au lendemain de son élection. Disponible, simple, affable mais un peu stressée, cette juriste de formation succède à Olivier Laboux (président de 2012 à 2020) forcé au départ par le crash du projet initial d’I-Site NeXT/Nantes Université.   

Et c'est justement sur cet épineux dossier que la nanto-alsacienne est attendue au tournant. A l'automne, la nouvelle mouture NeXT 2, sera évaluée par un jury international,  pour une naissance du nouvel ensemble "Nantes Université" envisagée désormais au 1er janvier 2022, avec deux ans de retard. « On ne pourra pas réussir ce projet si on ne se préoccupe pas de la vie quotidienne des personnels et des étudiants. C’est le défi de ce mandat », affirme-t-elle comme pour anticiper les inquiétudes, voire les vives oppositions de certains.

L’intersyndicale . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment