Le stade de La Beaujoire, en novembre 2018, jour de victoire du FC Nantes face à Guingamp (5-0). / Photo : Thibault Dumas

Waldemar Kita, toujours aux affaires mais pas tiré d’affaire

Tout semble aller pour le mieux pour Waldemar Kita. Parce qu’avec quatre points engrangés en deux journées, le FC Nantes a plutôt bien commencé la saison. Parce que celui qui a usé quatorze entraîneurs depuis son arrivée à la tête du club il y a treize ans, semble entretenir une relation inhabituellement apaisée avec l’actuel titulaire du poste, Christian Gourcuff, dont la prolongation de contrat est en discussion. « Quelqu'un d'honneur, qui n'aime pas les conflits, très respectueux. Nous nous entendons très bien et quand on se voit, on parle le même langage » se félicitait il y a quelques jours sur TéléFoot l’homme d’affaire franco polonais. Parce que malgré l'échec d'un projet d'implantation du côté de Pont-Saint-Martin cet été, il n’a pas totalement abandonné l’espoir de construire un nouveau centre d’entraînement sans et en dehors de Nantes Métropole.

Mais surtout parce que côté financier, les affaires semblent florissantes. Comme nous en avons désormais pris l’habitude, nous nous sommes penchés sur les comptes – tout juste déposés - des différentes holdings chapeautant les sociétés détenues par l’homme d’affaire (lire nos précédentes enquêtes). La première, Flava Groupe, qui détient à 99,6 % la SASP FC Nantes, affiche un bénéfice . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Thibault Dumas
Franco-américain, je suis journaliste professionnel à Nantes depuis plus de dix ans, en radio puis en presse écrite, comme pigiste désormais. Je collabore avec Mediacités, édition nantaise, depuis la préparation de son lancement, en 2017. Je n'ai pas de spécialité en tant que telle mais j'enquête plutôt (seul ou en équipe) sur les montages fiscaux (Waldemar Kita, FC Nantes, Manitou, etc), la politique sous toutes ses formes, le social (Le Confluent, Centrale Nantes, Beaux-Arts de Nantes, etc) et un peu d'écologie (déchets, éoliennes de Nozay, etc). Pour me contacter : thibault.dumas@mediacites.fr.

Précédemment dans l'Oeil

Relaxe annulée pour « l’homme à la casquette derrière Macron », accusé d’agression sexuelle

La relaxe de l'ancien assistant parlementaire LREM a été annulée par la Cour d'appel de Rennes, ce mardi 17 mai. Les juges ont néanmoins considéré que les faits commis en 2017 contre une ancienne militante macroniste ne relevait pas de « l'agression sexuelle », mais de simples « violences ».

Combien le FC Nantes va-t-il empocher grâce à sa victoire en Coupe de France ?

Le quinzième titre majeur du club nantais va lui permettre de toucher des dotations fixes et variables de la part de la FFF et de l’UEFA. Auxquelles s’ajouteront des retombées en termes de billetterie ou de transferts de joueurs. Mediacités fait l’addition.