Waldemar Kita et le FC Nantes : plongée en eaux troubles

Waldemar Kita, sa holding belge et l’argent du FC Nantes

NantesAlors que se déroule actuellement une concertation sur le projet YelloPark de construction d'un nouveau stade à La Beaujoire, Mediacités s’intéresse aux finances du président du FC Nantes. De la Belgique, où est domiciliée la holding qui détient le club, à Bercy, où des agents du fisc surveillent ses manœuvres.

Gonflement de pénis, jets privés… les bonnes affaires de Waldemar Kita

NantesIl n’y a pas que le foot ou YelloPark dans la vie… Homme d’affaires averti, le propriétaire du FC Nantes multiplie les investissements juteux. Notamment avec les Laboratoires Vivacy, une société chapeautée par une très rentable holding luxembourgeoise.

YelloPark : Kita demande déjà de l’argent à l’État

NantesC'était promis : le financement du nouveau stade nantais devait rester 100% privé. La lettre de Waldemar Kita au Premier ministre que Mediacités révèle aujourd’hui montre pourtant que celui-ci demande déjà de l’argent à l’État. Pas averti de la démarche, Yohann Joubert, son principal associé, se dit "pas très à l'aise"…

Avant le FC Nantes : ces épisodes que Waldemar Kita préfèrerait oublier

NantesLe club nantais n'est pas la première incursion de l'homme d'affaires dans le monde du football, pas plus que les laboratoires Vivacy ne sont la première entreprise qu'il dirige. Points communs entre toutes ces aventures : sa capacité à quitter le navire au bon moment et à se fâcher avec ses associés...

FC Nantes : 3 millions de plus pour la holding belge de Kita

NantesLes comptes du FC Nantes viennent d’être déposés pour la saison 2016/2017. Leur lecture confirme les informations publiées ces dernières semaines par Mediacités. Cette année, le club alimentera les caisses de la holding belge détenue par Waldemar Kita à hauteur de 3 millions d'euros.

FC Nantes: l’épine danoise dans le pied de Kita

NantesSept ans après son licenciement, l'ancien défenseur international danois, Michael Gravgaard, va pouvoir poursuivre le FC Nantes devant les prud'hommes. Et il compte bien réclamer au club près de 2 millions d'euros.