Le nouveau conseil métropolitain de Nantes Métropole. / Photo : Thibault Dumas.

A la Métropole de Nantes, la majorité de gauche s’éparpille façon puzzle

La scène, à l’époque, avait suscité des interrogations dans les rangs des conseillers métropolitains. Lors du dernier conseil de Nantes Métropole (celui du 17 juillet), après seulement quatre dossiers portés au vote, la présidente Johanna Rolland suspend la séance. Personne ne comprend alors pourquoi… Personne, exceptés les cinq élus de Rezé, membres de la nouvelle majorité municipale élue derrière Hervé Neau en juin dernier. C’est eux qui l’ont demandé. Et pour cause : alors que l’assemblée s’apprête à voter la composition des commissions permanentes, ils s’aperçoivent qu’ils n’y figurent pas.

La pilule passe d’autant plus difficilement qu’en revanche, l’ancien maire PS de la ville, Gérard Allard, battu quelques semaines plus tôt et désormais dans l’opposition municipale, dispose bien, lui, d’une place. Et même de deux, dans deux commissions différentes (Enseignement supérieur et recherche, innovation, numérique, international, rayonnement et Transition écologique, métropole nature et résilience). N’ayant pas annoncés dans quel groupe politique ils allaient siéger, ces nouveaux élus de gauche se retrouvent donc hors-jeu. Des discussions ont alors lieu avec la présidente avant que la séance ne reprenne son cours.

La nécessité d’un groupe… L’idée fait vite son chemin chez ces nouveaux élus pas encore rodés aux subtilités de la mécanique métropolitaine. Quelques jours plus tard, par un courrier adressé à Johanna Rolland, les cinq rezéens rejoints par quatre autres . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Avatar de Antony Torzec
Diplômé du CFPJ (après une Licence de Communication), j'ai débuté ma carrière dans le groupe Europe 1 (Europe 2, Europe 1), avant d'occuper un poste de journaliste au sein de la rédaction de Radio Fidélité à Nantes. Après une année passée à la rédaction française de Radio Vatican à Rome, j'ai fait un retour à Radio Fidélité en tant que rédacteur en chef jusqu'en avril 2017. J'ai réalisé quelques piges également pour Télénantes, France 3, France Bleu et La Croix. Depuis septembre 2017, je collabore avec Médiacités Nantes et les radios RCF des Pays de la Loire (RCF Anjou, Vendée et Sarthe).

Précédemment dans l'Oeil

Quand Lactalis pollue les eaux de Loire-Atlantique

Le média indépendant Disclose publie cette semaine une longue enquête sur les pratiques illégales du géant de l'agroalimentaire basé en Mayenne. Parmi de nombreuses révélations, la pollution causée par deux usines du groupe dans le département, à Bouvron et au Vallet, près de Nantes.

Citad’elles, Johanna Rolland et l’absence de soutien de Marlène Schiappa

Le centre, ouvert il y a un an, a bénéficié d’un soutien indirect - et limité - de l’État, via l’ARS Pays de la Loire. Ce qui crée des divergences d’interprétation politique aujourd’hui. Mediacités s’est procuré la dernière lettre qu’avait adressée la maire de Nantes à la ministre.