La préfecture de Nantes et sa balustrade surplombant l'Erdre, bientôt remplacée par une grille. / Photo : Antony Torzec

La préfecture de Nantes se barricade

Est-ce le signe annonciateur d’une année sociale 2021 agitée ? On pourrait le déduire à la lecture d’un appel d’offre émis par la préfecture de Loire-Atlantique, le 19 novembre dernier. Ce marché prévoit de raser l’ensemble de la balustrade en pierre qui borde actuellement la cour de la préfecture de Loire-Atlantique, quai Ceineray, pour y installer une grille. Mais pas n’importe quelle grille ! En fer forgé, elle mesurera 65 mètres de long sur deux mètres de haut et sera installée sur l’ensemble de la cour face à l’Erdre. De quoi modifier profondément l’aspect de ce monument inscrit au titre des monuments historiques. Classement oblige, les travaux ont d’ailleurs fait l’objet de discussions avec l’Architecte des Bâtiments de France, affirme la Préfecture.

Le chantier, d’un montant supérieur à 100 000 euros, devrait débuter en février 2021 et durer quatre mois. L’appel d’offre recense deux lots. Un premier (« maçonnerie et pierre de taille ») doit permettre de retirer l’actuelle balustrade de pierre. Un second (« ferronnerie ») comprend la fabrication et l’installation de la grille qui viendra protéger les services de l’État. Elles seront similaires à celles du conseil départemental voisin.
« Intrusions nocturnes »
Mais pourquoi barricader de la sorte la préfecture de Nantes ? Interrogée par Mediacités, la préfecture avance deux raisons. « Des tests réalisés cette année ont montré la fragilité des balustrades en pierre, expliquent les services. D'autre part, (la grille a pour but de) garantir la sécurité du bâtiment qui a connu plusieurs intrusions nocturnes ces dernières années compte tenu de la faible hauteur du muret. »

Un autre motif . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Avatar de Antony Torzec
Diplômé du CFPJ (après une Licence de Communication), j'ai débuté ma carrière dans le groupe Europe 1 (Europe 2, Europe 1), avant d'occuper un poste de journaliste au sein de la rédaction de Radio Fidélité à Nantes. Après une année passée à la rédaction française de Radio Vatican à Rome, j'ai fait un retour à Radio Fidélité en tant que rédacteur en chef jusqu'en avril 2017. J'ai réalisé quelques piges également pour Télénantes, France 3, France Bleu et La Croix. Depuis septembre 2017, je collabore avec Médiacités Nantes et les radios RCF des Pays de la Loire (RCF Anjou, Vendée et Sarthe).

Précédemment dans l'Oeil

Vente des Chantiers de l’Atlantique à Fincantieri : le gouvernement fait l’unanimité contre lui

Lancé il y a plus de trois ans, le projet de cession des Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire au groupe italien Fincantieri n'en finit plus de ne pas voir le jour. Pourtant, malgré les retards et l'opposition des élus locaux, nationaux et des syndicats, le gouvernement semble s'entêter.

L’intelligence artificielle contre le gaspillage alimentaire dans les cantines nantaises

Pour éviter de jeter chaque jour plus d'un millier de repas dans ses cantines scolaires, la ville de Nantes fait appel à l'intelligence artificielle.