Cantine scolaire. / Image d'illustration

L’intelligence artificielle contre le gaspillage alimentaire dans les cantines nantaises

1 450… A quelques dizaines près, c’est le nombre de déjeuners préparés en trop, chaque jour, dans les écoles nantaises. Soit 9,7% des 15 000 repas sortis quotidiennement des fourneaux de la cuisine centrale alimentant les 87 restaurants scolaires municipaux de Nantes. Un immense gaspillage alimentaire que l’on découvre à la lecture d’un article paru lundi 11 janvier sur le site du magazine Smartcity. En même temps qu’on entrevoit le début de solution imaginé par la ville : le recours à l’intelligence artificielle (IA).

Durant toute l’année 2019, la municipalité a confié à deux sociétés spécialisées la tâche d’absorber dix années de données récoltées dans la restauration scolaire pour entraîner leurs algorithmes à mieux prévoir les besoins en repas. Croisées avec d’autres informations (météo, calendrier, etc.), elles ont permis à l’IA de faire tomber à 6,8% la part de repas surnuméraires. Et donc d’éviter d’envoyer à la poubelle quelques centaines de kilos de denrées alimentaires.

Après la phase de tests, l’outil devrait être mis entre les mains des agents de la cuisine centrale dans le courant du mois de janvier.

Benjamin Peyrel
Co-fondateur de Mediacités et rédacteur en chef de son édition nantaise. Avant de me lancer dans cette aventure, j'ai débuté au quotidien La Croix et suis passé par différentes rédactions (L’Humanité, Le Parisien, etc), avant de rejoindre L’Express et d'écumer préfectures et sous-préfectures pendant dix ans. Je m’intéresse notamment aujourd’hui aux montagnes de données que les collectivités comme les citoyens produisent quotidiennement et aux moyens de les utiliser pour faire avancer l'information.

Précédemment dans l'Oeil

Auran, Samoa… À Nantes, les anciens lieutenants de Jean-Marc Ayrault sur le départ

Selon les informations de Mediacités, Benoist Pavageau quittera bientôt la direction générale de l’Agence d’urbanisme nantaise et Jean-Luc Charles celle de la société d’économie mixte chargée de piloter l’aménagement de l’île de Nantes. Avec le retrait de ces anciens proches de Jean-Marc Ayrault, Nantes achève de basculer dans l’ère Rolland.

20 millions d’euros pour les nouveaux trams : le petit cadeau de l’État qui satisfait Nantes Métropole

Comme 96 autres collectivités, la métropole nantaise bénéficiera de subventions de l’État pour la création de ses trois nouvelles lignes de tram. Mais moins que d’autres.