Christelle Morançais, présidente (LR) de la Région Pays de la Loire. / Capture vidéo Facebook.

Régionales 2021 : Christelle Morançais pas encore candidate mais déjà financée

C’est Guillaume Garot qui a levé le lièvre. Alors que Christelle Morançais, l’actuelle présidente (LR) de la région Pays de la Loire refuse toujours de lever le suspens – insoutenable - et de confirmer si elle sera, ou non, candidate à sa réélection, son (futur ?) adversaire socialiste a finalement apporté un élément de réponse à cette – hitchcockienne – question. Samedi 27 mars, le député de Mayenne et ancien ministre délégué à l’Agroalimentaire, révélait dans un communiqué la publication au Journal Officiel de l’acte de naissance d’une association un peu particulière. Son nom ? L’Association de financement de la campagne régionale Christelle Morançais 2021. Son « exclusif » objet ? « Etre le mandataire de madame Christelle Morancais (sic. La cédille, cette fois, est passée à l’as) pour le financement de sa campagne pour l’élection régionale prévue pour les 12 et 20 juin 2021 dans la circonscription des Pays de la Loire. »

document(3) copie

Pas besoin d’en dire beaucoup plus… Si, le 25 mars dernier, Christelle Morançais continuait de soutenir au micro de France Bleu qu’elle n’avait « pas encore pris sa décision » et pourrait le faire « d’ici quelques semaines », la création de cette association, le 16 mars, soit neuf jours plus tôt, raconte une autre histoire. Alors, pourquoi s’accrocher ainsi à ce secret de polichinelle ? « Parce qu’elle veut rester maîtresse de son calendrier », explique-t-on dans son entourage, en évoquant l’incertitude qui plane encore sur la tenue du scrutin en juin, en raison de la crise sanitaire.

Cette temporisation fait râler ses adversaires, au premier rang desquels Guillaume Garot, qui estime que Christelle Morançais utilise les moyens humains et financiers de la Région à des fins électorales. Le 25 mars, le candidat PS annonçait même saisir le préfet de région pour s’assurer que « l’égalité de traitement est garantie entre tous les candidats ». Mais, puisqu’on lui dit qu’elle n’est pas encore candidate…

Benjamin Peyrel
Co-fondateur de Mediacités et rédacteur en chef de son édition nantaise. Avant de me lancer dans cette aventure, j'ai débuté au quotidien La Croix et suis passé par différentes rédactions (L’Humanité, Le Parisien, etc), avant de rejoindre L’Express et d'écumer préfectures et sous-préfectures pendant dix ans. Je m’intéresse notamment aujourd’hui aux montagnes de données que les collectivités comme les citoyens produisent quotidiennement et aux moyens de les utiliser pour faire avancer l'information.

Précédemment dans l'Oeil

Auran, Samoa… À Nantes, les anciens lieutenants de Jean-Marc Ayrault sur le départ

Selon les informations de Mediacités, Benoist Pavageau quittera bientôt la direction générale de l’Agence d’urbanisme nantaise et Jean-Luc Charles celle de la société d’économie mixte chargée de piloter l’aménagement de l’île de Nantes. Avec le retrait de ces anciens proches de Jean-Marc Ayrault, Nantes achève de basculer dans l’ère Rolland.

20 millions d’euros pour les nouveaux trams : le petit cadeau de l’État qui satisfait Nantes Métropole

Comme 96 autres collectivités, la métropole nantaise bénéficiera de subventions de l’État pour la création de ses trois nouvelles lignes de tram. Mais moins que d’autres.