Suite aux affaires, la Cité des Congrès prend le contrôle de la Folle Journée de Nantes

1280px-FolleJourne2009_ONPL
Concert lors de la Folle journée de Nantes 2009. / Photo : CC by Pymouss

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Favorite

Par Benjamin Peyrel

Grand chambardement au sein d'une des plus prestigieuses institutions culturelles nantaises. Fragilisée par l'affaire du détournement de fonds opéré par son ancienne directrice et par les effets de sanitaire, la société d'économie mixte qui organisait la Folle Journée de Nantes a été mise en sommeil.

« Nous souhaitons tout remettre à plat dans le financement de la Folle Journée »… Interrogé par Mediacités en mai dernier dans le cadre d’une enquête sur le déficit du fonds de dotation censé financer le festival de musique classique, Aymeric Sasseau, l’adjoint (PCF) à la Culture de la maire de Nantes l’avait annoncé : pour remettre un peu d’ordre dans ce bateau ivre de la culture nantaise, l’heure était au grand chambardement.

Dont acte. Vendredi, lors du conseil métropolitain, 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement