Dans une salle d'opération. / Image d'illustration - Pixabay

Loire-Atlantique : ces cliniques et hôpitaux qui opèrent des cancers sans autorisation

Ce sont des chiffres inédits - pour le grand public, en tout cas – qui mettent en lumière une législation méconnue en matière de santé et apparemment peu appliquée. Pour sa dernière émission diffusée sur France 2, le magazine Cash Investigation a eu accès à des bases de données confidentielles de santé française et pu compiler le nombre d’opérations réalisées chaque année par les établissement hospitalier pour les patients atteints d’un cancer, soit plus de 400 000 personnes par an, selon les auteurs de l’enquête. Il en ressort qu’en 2018, 812 hôpitaux publics et cliniques privées ont opéré des malades du cancer sans y être autorisés par les services de l’État.

Ces statistiques sont déterminantes sur un plan médical : plus une équipe hospitalière pratique un type d’opération, plus le taux de mortalité de l’établissement diminue. C’est « la répétition des gestes » qui fait le bon chirurgien, selon le professeur Fabien Reyal, chef de service à l’institut Curie, à Paris, cité par nos confrères de France info : « C’est vrai des métiers manuels, c’est vrai quand on est ébéniste, c’est vrai quand on est violoniste. Quand vous exercez beaucoup ce métier de chirurgien cancérologue, vous voyez des situations plutôt rares se répéter. »

Le nombre d’opérations par hôpital ou clinique est . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Précédemment dans l'Oeil

Relaxe annulée pour « l’homme à la casquette derrière Macron », accusé d’agression sexuelle

La relaxe de l'ancien assistant parlementaire LREM a été annulée par la Cour d'appel de Rennes, ce mardi 17 mai. Les juges ont néanmoins considéré que les faits commis en 2017 contre une ancienne militante macroniste ne relevait pas de « l'agression sexuelle », mais de simples « violences ».

Combien le FC Nantes va-t-il empocher grâce à sa victoire en Coupe de France ?

Le quinzième titre majeur du club nantais va lui permettre de toucher des dotations fixes et variables de la part de la FFF et de l’UEFA. Auxquelles s’ajouteront des retombées en termes de billetterie ou de transferts de joueurs. Mediacités fait l’addition.