Mué en emblème national, le futur CHU de Nantes devient « irrémédiable » selon Jean Castex

CHU-Nantes-premiere-pierre
Jean Castex pose de la première pierre du futur CHU de Nantes, en présence notamment de Johanna Rolland, Christelle Morançais ou encore Jean-Marc Ayrault. / Photo : David Picot

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par David Picot

En visite à Nantes pour poser la première pierre du - très controversé - futur CHU de la ville, le Premier ministre a fait du projet l'emblème du Ségur de la Santé, lancé en mars 2020. Comme lui et malgré les doutes et les oppositions, la maire (PS), Johanna Rolland, juge désormais le projet irréversible.

Pas de truelle, ni de ciment mais de simples briques de construction en plastique : le Premier ministre Jean Castex a posé ce 21 janvier 2022, la première pierre du futur CHU de Nantes. Un symbole fort pour ce projet discuté de longue date au niveau local et un puissant message politique aussi envoyé à celles et ceux qui pouvaient encore en douter : cette fois, le coup est bel et bien parti !

« Nous sommes à un moment où les choses sont irrémédiables »,

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment