Suivez les promesses de Johanna Rolland à Nantes

Les journalistes de Mediacités vérifient les promesses de vos élus en toute indépendance. Soutenez leur travail : abonnez-vous ou devenez sociétaire de Mediacités.

Les promesses phares de Johanna Rolland

Nos journalistes suivent les engagements de la Mairie et de la Métropole de Nantes sur certains dossiers clés. Ce travail de suivi va durer jusqu’en 2026. Et nous avons besoin de vous : alertez-nous si vous disposez d’une information au sujet de l’une de ces promesses.

2020-09-nantes-promesse-phare-arbre
Planter 25 000 arbres et arbustes, reconstituer les forêts urbaines
Mairie Environnement
Promesse en cours d'évaluation
L’analyse de Mediacités

Du vert partout ! Au fil de la campagne municipale, les principales candidates ont fait dans la surenchère en matière de “végétalisation urbaine” et plus généralement d’écologie. Si la candidate LR, Laurence Garnier, promettait carrément la plantation de 110 000 nouveaux arbres (soit presque autant que ceux déjà existants), Johanna Rolland a fait preuve de plus de mesure, s’arrêtant quant à elle à 25 000, arbustes compris. Disons le tout de suite, la promesse sera difficile à vérifier. Mais plus que l’ampleur des frondaisons sous lesquelles nous vivrons dans six ans, ce qui intéressera surtout Mediacités au fil du mandat, c’est la dimension écologique de la politique menée par la majorité regroupant (entre autres) socialistes et écologistes. Regarder pousser les arbres, certes, mais aussi et surtout se pencher sur d’autres promesses : de la création d’îlots de fraicheur dans chaque crèche, école ou centre de loisir, à la transformation de la petite Hollande en une « grande place nature nantaise ».

L’actualité de la promesse
Travaux du périph’ de Nantes : un massacre écologique porte de Gesvres
Voir l’avancement de cette promesse  
2020-09-nantes-promesse-phare-sécurité
Conception et réaménagement de tous les espaces publics en intégrant la dimension “sécurité”
Mairie Sécurité
Promesse en cours d'évaluation
L’analyse de Mediacités

Cette fois encore, la promesse – plutôt – vague tient moins pour elle même que pour ce qu’elle permettra d’observer : la politique de la municipalité en matière de sécurité. Thème majeur de la campagne électorale, le sujet est aussi celui du début de mandature. Au point de conduire le socialiste Pascal Bolo, fraîchement nommé adjoint à la sécurité, à affirmer qu’on « ne pouvait plus sortir tranquillement le soir à Nantes ». Une remarque qui a immédiatement fait bondir les alliés écolos de la maire PS, prémisses de longs et vifs débats sur la question dans les six années à venir. Au delà de sa formulation initiale, le suivi de cette promesse sera aussi l’occasion de s’intéresser globalement aux mesures prises en matière de sécurité et de prévention de la délinquance : de l’augmentation des effectifs de la police municipale à ceux des caméras de surveillance, en passant par la « création d'un programme de mentorat pour les jeunes primo-délinquants ».

Voir l’avancement de cette promesse  
2020-09-nantes-promesse-phare-sexisme
Devenir la première ville non sexiste de France à 10 ans
Mairie Action sociale
Promesse en cours d'évaluation
L’analyse de Mediacités

Une chose est certaine : cette promesse sera probablement parmi celle les plus difficiles à évaluer. Parce que le concept de « ville non sexiste » reste encore un peu flou. Ce qui rend la comparaison avec d’autres villes françaises d’autant plus difficile. Reste néanmoins plusieurs engagements plus ou moins concrets à étudier de près : celui d’améliorer l’égalité entre les hommes et les femmes à tous les niveaux, des cours d’école aux lieux de travail, de lutter contre les violences faites aux femmes ou encore d’améliorer leur visibilité dans les actions de la collectivité.

L’actualité de la promesse
Féminisation des noms de rues : en quatre ans, Nantes fait mieux qu’en deux siècles
La galaxie féministe nantaise face aux promesses de Johanna Rolland
Voir l’avancement de cette promesse  
2020-09-nantes-promesse-phare-tramway
Création de 3 nouvelles lignes de tramway
Métropole Mobilités
Promesse en cours d'évaluation
L’analyse de Mediacités

Elles étaient annoncées un an avant l’élection municipale. Elles feront figure de chantier et d’enjeu majeur du mandat. D’ici à 2026, la ville de Nantes devrait donc être dotée de trois nouvelles lignes de tramway. Ou – plus réaliste – leur réalisation devrait déjà être bien entamée. La promesse semble d’autant moins insurmontable que le projet présenté en juin 2019 ne prévoit que 5 kilomètres de voies nouvelles, deux de ces nouvelles lignes empruntant celles déjà existantes du T1. La dernière, la ligne 8 devrait quant à elle assurer la desserte de l’île de Nantes et notamment celle du nouveau CHU. Au total, doublement du pont Anne de Bretagne et achat de nouvelles rames compris, le projet était estimé par Nantes Métropole à 300 millions d’euros.

L’actualité de la promesse
Symboles du « tout pour Nantes », les futures lignes de tram font râler dans la métropole
Voir l’avancement de cette promesse  
2020-09-nantes-promesse-phare-crèche
Création de 750 nouvelles places de crèches et micro-crèches
Mairie Éducation et jeunesse
Promesse en cours d'évaluation
L’analyse de Mediacités

Parmi les compétences de la mairie de Nantes, l’Éducation et la petite enfance font probablement partie des plus importantes. Parce qu’elles influent profondément sur le quotidien d’une bonne part des habitants, bien sûr. Mais aussi parce que ces deux services pèsent un poids conséquent dans les finances de la ville : plus de 123 millions d’euros en 2019, soit environ un tiers des dépenses de fonctionnement, loin devant la sécurité, par exemple (24,2 millions d’euros). Une bonne raison de s’intéresser de près à la question des équipements à destination des jeunes. Et notamment aux crèches, où Nantes souffre d’un léger retard (23,1 crèches pour 100 000 habitants, en 2018, soit légèrement en dessous de la moyenne des onze plus grosses villes françaises - 26,3 pour 100 000).

Voir l’avancement de cette promesse  
2020-09-nantes-promesse-phare-logement-sociaux
Création de 5 000 nouveaux logements sociaux
Mairie + Métropole Logement
Promesse en cours d'évaluation
L’analyse de Mediacités

Crise du logement, flambée des prix de l’immobilier, étalement urbain… Depuis plusieurs années, les Nantais paient le prix – amer – du regain d’attractivité de leur ville. Face au phénomène, les trois candidates présentes au second tour des dernières élections municipales étaient toutes d’accord : en plus de rénover des milliers de logements, il faut en construire de nouveaux. Dans son programme, Johanna Rolland prévoyait ainsi la construction de 5000 nouveaux logements sociaux, ainsi que - « pour les classes moyennes et à prix maîtrisés » - celle de 3000 logements en accession à la propriété et de 2000 autres en location. Des orientations un peu supérieures à ce qui a été observé lors du précédent mandat, mais conforme aux orientations du plan local d’urbanisme métropolitain (Plum). Voté en avril 2019, ce dernier prévoyait notamment un objectif de construction de 3000 à 3100 logements par an, tous parcs confondus.

Voir l’avancement de cette promesse  

Explorer toutes les promesses

Dans son programme pour les élections municipales de juin 2020, Johanna Rolland a multiplié les promesses. Nous en avons recensé 425 au total. Aidez nos journalistes à vérifier si ces engagements sont tenus.

Tout
Mairie
Métropole

Ordre du jour du Conseil Municipal rendu public et lisible 10 jours avant sa tenue

Mairie Citoyenneté
Promesse tenue
Mis à jour le : 03/02/2021
Le 30 septembre 2020, soit neuf jours avant le prochain conseil municipal prévu (le 9 octobre), pas d'ordre du jour publié sur le site de la ville de Nantes. Nouvelle vérification faite le 6 octobre et pas plus d'ordre du jour. Pour le prochain, espérions nous alors. Il a en réalité fallu attendre le conseil du 4 février 2021 pour que l'ordre du jour soit effectivement mis à disposition du public 10 jours (et juste 10 jours) avant la réunion des élus nantais. Chaque délibération était accompagné d'un texte résumant les décisions devant être votées. Cela valait le coup d'attendre.
Voir les 422 autres promesses

Comment ça marche ?

Pourquoi les journalistes de Mediacités contrôlent-ils les promesses de Johanna Rolland ?

D’où viennent les « promesses » vérifiées par Mediacités ?

À quoi correspondent les verdicts de chaque promesse ?

Comment puis-je aider Mediacités à vérifier les promesses ?

Pour aller plus loin