Panneaux électoraux des élections régionales dans le quartier de la Boissière à Nantes. / Photo : Armandine Penna

Morançais, de Rugy, Orphelin, Garot… Comptes et mécomptes des candidats aux régionales en Pays de la Loire

Combien en coûte-t-il de devenir présidente de Région ? 659 000 euros, pourrait répondre Christelle Morançais, l’actuelle occupante du fauteuil en Pays de la Loire, assez facilement réélue en juin 2021. C’est en tout cas ce que la candidate LR a déboursé lors de sa campagne, selon les documents de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) que Mediacités a consulté.

Grande gagnante du scrutin, la présidente sortante a aussi été la plus dépensière.

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Pierre Januel
Basé dans la métropole lilloise, je suis journaliste indépendant depuis 2017. Avant ça, j'ai travaillé au Parlement (pour des députés écolos) et au ministère de la Justice. Ces expériences m'ont donné une bonne connaissance de la vie parlementaire et du droit, ce que j'utilise depuis. Je fais ainsi régulièrement des recours CADA pour obtenir des documents administratifs. Outre Mediacités, je travaille pour Dalloz actualité, La Lettre A, Mediapart, L'Hémicycle ou Nextinpact. J'ai co-écrit en 2022 un livre sur les questions des libertés : "Comment l'État s'attaque à nos libertés" (Plon).

Précédemment dans l'Oeil

Arbre aux hérons, Carrousel, Auran… Nantes cumule les problèmes avec ses marchés publics

Dans un communiqué, Anticor 44 révèle la flambée des frais juridiques autour de l'Arbre aux hérons. Et alors que des marchés publics passés par la Samoa et l'Auran, deux satellites de la Ville et de la Métropole de Nantes, sont dans le collimateur de la justice et de la Chambre régionale des comptes, l'association s'étonne, là encore, des procédures utilisées par la Métropole.

Artificialisation des sols et politique foncière : l’étonnant revirement de Nantes Métropole

18 mois après l'avoir quitté pour éviter d'acquitter une taxe, la Métropole de Nantes devrait faire son retour au sein de l’Établissement public foncier de Loire-Atlantique. Une bonne nouvelle pour la lutte contre la bétonisation et « l’alliance des territoires », mais un aller-retour qui interroge et laisse des traces.