Et la fresque réalisée par les artistes Lek et RCF 1 sous le bâtiment Cap 44 à Nantes, après dégradations. / Photo : Antony Torzec.

Cinq mois plus tard, la fresque à 25 000 euros de Cap 44 recouverte de graffitis

Elle devait « dynamiser » le très controversé bâtiment Cap 44 dans le bas Chantenay, face au « jardin extraordinaire ». En novembre dernier, deux artistes « de renommée nationale », Lek et RCF 1 dévoilaient leur œuvre colorée de street art sous le porche de ce lieu qui doit à terme accueillir le futur musée Jules Verne. Ils répondaient ainsi à l’appel d’offre à 25 000 euros lancé par Nantes Métropole

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Avatar de Antony Torzec
Diplômé du CFPJ (après une Licence de Communication), j'ai débuté ma carrière dans le groupe Europe 1 (Europe 2, Europe 1), avant d'occuper un poste de journaliste au sein de la rédaction de Radio Fidélité à Nantes. Après une année passée à la rédaction française de Radio Vatican à Rome, j'ai fait un retour à Radio Fidélité en tant que rédacteur en chef jusqu'en avril 2017. J'ai réalisé quelques piges également pour Télénantes, France 3, France Bleu et La Croix. Depuis septembre 2017, je collabore avec Médiacités Nantes et les radios RCF des Pays de la Loire (RCF Anjou, Vendée et Sarthe).

Précédemment dans l'Oeil

Relaxe annulée pour « l’homme à la casquette derrière Macron », accusé d’agression sexuelle

La relaxe de l'ancien assistant parlementaire LREM a été annulée par la Cour d'appel de Rennes, ce mardi 17 mai. Les juges ont néanmoins considéré que les faits commis en 2017 contre une ancienne militante macroniste ne relevait pas de « l'agression sexuelle », mais de simples « violences ».

Combien le FC Nantes va-t-il empocher grâce à sa victoire en Coupe de France ?

Le quinzième titre majeur du club nantais va lui permettre de toucher des dotations fixes et variables de la part de la FFF et de l’UEFA. Auxquelles s’ajouteront des retombées en termes de billetterie ou de transferts de joueurs. Mediacités fait l’addition.