Ancien président de l'université de Nantes, Olivier Laboux devrait devenir conseiller dans le cabinet de la nouvelle ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche. / Photo : Thibault Dumas

L’ancien président de l’université de Nantes file vers le ministère

On le savait proche du PS autant que Macron compatible. Olivier Laboux, qui a présidé l’Université de Nantes de 2012 à 2020, avant d’en être éjecté par les soubresauts de la création de Nantes Université, serait en route vers le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Selon nos confrères d'AEF Info, agence de presse spécialisée notamment dans l’enseignement, le Nantais, âgé de 60 ans, deviendrait conseiller santé dans le cabinet de la toute nouvelle ministre Sylvie Retailleau, ancienne présidente de l’Université Paris-Saclay. « Ils se connaissent bien. Paris-Saclay a été le modèle de fusion pour Nantes Université sur les plans financiers et de l’organisation. Ils ont dîné trois ou quatre fois ensemble chez Frédérique Vidal [l’ancienne ministre, plutôt décriée, NDLR] avec quatre ou cinq autres présidents d’universités en vue », confie une source universitaire nantaise.

Tout en exprimant son étonnement sur la fonction pressentie : « C’est un peu une rétrogradation au vu de son CV. En même temps c’est soit ça, soit recteur jusqu’à la retraite ». Sur le campus, une autre source avance que « sur le papier, ça n’est finalement ni déconnant ni illogique. Il a un parcours dans le domaine de la santé [12 ans au CHU de Nantes notamment, NDLR]. Et la santé du futur, est l’un des deux axes, d’ailleurs inédit en France, de l’I-Site . . .

En août, profitez de 15 jours pour lire cet article et tous les autres !


Thibault Dumas
Franco-américain, je suis journaliste professionnel à Nantes depuis plus de dix ans, en radio puis en presse écrite, comme pigiste désormais. Je collabore avec Mediacités, édition nantaise, depuis la préparation de son lancement, en 2017. Je n'ai pas de spécialité en tant que telle mais j'enquête plutôt (seul ou en équipe) sur les montages fiscaux (Waldemar Kita, FC Nantes, Manitou, etc), la politique sous toutes ses formes, le social (Le Confluent, Centrale Nantes, Beaux-Arts de Nantes, etc) et un peu d'écologie (déchets, éoliennes de Nozay, etc). Pour me contacter : thibault.dumas@mediacites.fr.

Précédemment dans l'Oeil

Conseil régional, Conseils départementaux : en Pays de la Loire, hausse des salaires pour les hauts fonctionnaires

Près de 13 % d'augmentation pour la moyenne des dix plus hauts salaires au Conseil départemental de Vendée, qui reste néanmoins inférieure à celle de la Région Pays de la Loire. La Gazette des communes a compilé les dix plus hautes rémunérations des principales collectivités territoriales et leur répartition entre hommes et femmes.

Législatives en Loire-Atlantique : un vote polarisé à Nantes et dans la métropole

Comment ont voté vos voisins aux élections législatives ? Près de deux semaines après le scrutin, nous revenons en détail sur les résultats dans les circonscriptions de l'agglomération nantaise avec une carte interactive inédite, bureau de vote par bureau de vote.